Cadre de concertation et de dialogue inclusif : voici les souhaits de l’ANAD…

Print Friendly, PDF & Email

L’Alliance nationale pour une alternance démocratique (ANAD) a pris part ce lundi 27 juin à l’ouverture du cadre de concertation et de dialogue inclusif, dans un réceptif hôtelier de la place.
La coalition dirigée par Cellou Dalein Diallo a exprimé ses souhaits relatifs au cadre d’une participation et une collaboration dignes des attentes du peuple de Guinée.
Ci-dessous, le discours de Fodé Oussou Fofana, porte parole de l’ANAD

Monsieur le Premier Ministre,
Tout d’abord, merci pour l’organisation de la présente rencontre.
Comme vous le savez bien, depuis plus d’une décennie, la Guinée et les guinéens sont confrontés à de multiples crises socio-politiques.
Ces multiples crises ont profondément affecté la société guinéenne dans toutes ses composantes et dans tous les domaines de la vie.
Les populations guinéennes ont déjà payé de lourds tribus, suites à ces crises.
Nul besoin d’une quelconque démonstration pour comprendre que les guinéens sont suffisamment fatigués et ont, de ce fait, besoin d’un environnement politique et social apaisé.
L’autre problème lié à ces crises est le déficit profond et chronique de confiance.
Aujourd’hui, il est du devoir de chaque guinéen, des détenteurs du pouvoir ainsi que des différents acteurs de tous bords de s’investir pour l’établissement d’un environnement de collaboration basé sur la confiance réciproque.
C’est pourquoi, nous avons pris acte de l’adresse que vous avez faite, concernant l’instauration d’un cadre de dialogue.
Aussi, soucieux de la nécessité d’une transition apaisée et constructive, l’ANAD a décidé de répondre à votre appel.
Toutefois, l’ANAD tient à préciser que dès le lendemain des événements du 05 septembre 2021, elle s’est engagée dans la voie d’une transition apaisée et constructive.
L’ANAD a répondu à l’appel lancé par le CNRD, aussi bien par sa présence physique, que par des propositions concrètes. Notre démarche n’a pas connu de suite correspondant à nos attentes. Malgré ce fait, l’ANAD a continué à poser des actes allant dans le sens d’une collaboration loyale et franche, en vue d’éviter les difficultés de nature à compliquer la transition.
Rien de tous nos efforts n’a connu un retour favorable de la part des dirigeants.
Au contraire, plusieurs actes, de nature à compromettre la bonne collaboration que nous souhaitons, ont été posés par les dirigeants.
Pour l’ANAD, la Guinée et le bien-être des guinéens sont au-dessus de TOUT !
L’ANAD est disposée à répondre à tout appel, à participer à toute rencontre pour y apporter des contributions de qualité.
Néanmoins, en répondant au présent appel, l’ANAD tient à exprimer ses souhaits relatifs au cadre d’une participation et une collaboration dignes des attentes du Peuple de Guinée.

  1. L’ANAD propose que cette rencontre-ci serve de cadre préparatoire pour un dialogue franc et sincère.
  2. Que le cadre de dialogue concerné fasse l’objet d’un décret présidentiel ou d’un arrêté de Monsieur le Premier Ministre.
  3. Que ledit cadre de dialogue soit composé par les Coalitions politiques les plus représentatives, les organisations de la Société Civile les plus crédibles et les plus représentatives.
  4. Que ledit cadre de dialogue accueille le G5 (Union Européenne, France, USA, les Nations Unies et la CEDAO).
  5. Que ledit cadre soit présidé par le Médiateur de la CEDAO. En cas d’absence de ce dernier, qu’il soit remplacé par un membre du G5.
  6. Au titre des mandats, l’ANAD propose :
  • Que ledit cadre de dialogue fixe la durée de la Transition,
  • Que les bases du choix relatif au type de régime, dans la future constitution, soit définies par ledit cadre,
  • Que le cadre définisse les modalités de choix du type d’Organisme de Gestion des Élections (OGE) ainsi que du fichier électoral,
  • Que le cadre élabore et approuve le chronogramme de la Transition, notamment le cycle électoral de la Transition.
    Comme vous le voyez, Monsieur le Premier Ministre, ce sont là, quelques propositions que nous estimons comme déterminantes pour conduire à bien, les travaux que vous envisagez d’entreprendre avec les différents acteurs politiques.
    À l’ANAD, nous réaffirmons notre engagement et notre détermination pour une participation et une contribution à la fois, de qualité et emprunte de franchise.
    Enfin, Monsieur le Premier Ministre, les attentes des populations guinéennes concernant l’issue de cette rencontre sont énormes. Surtout, les populations guinéennes estiment que cette rencontre est l’ultime occasion pour la restauration d’une confiance largement entamée par des faits et actes de plusieurs ordres.
    À chacun et à tous, au nom de l’ANAD et du Président Cellou Dalein DIALLO, nous souhaitons de bons et fructueux travaux.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.