Cadre de dialogue : les Forces vives veulent qu’il « soit placé sous la facilitation effective de la communauté internationale »

Print Friendly, PDF & Email


🛑COMMUNIQUÉ🛑Les Forces Vives de la Nation, ont appris avec beaucoup d’intérêts le lundi 20 juin 2022, par voie de média, la déclaration du Premier Ministre et chef de gouvernement, Mohamed BEAVOGUI, appelant à un dialogue national annoncé sans tabou, franc et inclusif.
Les Forces Vives de la Nation se félicitent et saluent ce premier pas vers l’ouverture d’un cadre de dialogue que les partis politiques et la société civile réclament depuis belle lurette.
Les Forces Vives de la Nation attendent, ainsi, que cette annonce soit officiellement formalisée, dans le respect de l’esprit de l’article 77 de la Charte de la Transition, et ce, avec diligence, compte tenu de la nécessité de recherche d’un accord rapide entre les parties prenantes pour garantir la stabilité sociale, politique et économique du pays pendant cette période d’exception.
Pour cela, au regard de la méfiance et du déficit de confiance qui se sont installés ces derniers mois entre les Autorités de la Transition et les acteurs sociopolitiques du pays, les Forces Vives de la Nation jugent nécessaire que ce cadre de dialogue soit placé sous la facilitation effective de la communauté internationale (CEDEAO, G5 et SNU) pour garantir la confiance et favoriser un consensus rapide face aux urgences qui s’imposent.
Les Forces Vives de la Nation invitent la communauté internationale (CEDEAO, G5 et SNU) à diligenter leur appui à la Guinée pour la facilitation du dialogue, la mise à disposition de l’expertise nécessaire à la recherche du consensus et le suivi de la mise en œuvre des accords.
Vive les Forces Vives de la Nation,
Vive la République,
Que Dieu Bénisse la Guinée, Amen !
Toutes et tous pour une transition réussie.

LES FORCES VIVES DE LA NATION

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.