Campagne à Kankan : un jeune militant a été poignardé à coup de couteau à M’Balia Frako

Print Friendly, PDF & Email

La scène s’est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi 24 septembre 2020. C’est un jeune qui a été poignardé à coup de couteau au quartier M’Balia Frako dans la commune urbaine de Kankan. Selon nos informations, tout est parti d’une discussion entre militants du RPG et de l’UFDG au tour d’une banderole de l’UFDG devant être accrochée sur les poteaux.

La victime Ousmane Kanté, militant de l’UFDG et membre du mouvement Cellou Dalein Diallo 2020 (MCDD 2020), explique les faits : « Hier j’étais avec mes amis ici à M’Balia, on était en train d’accrocher les tissus de l’UFDG, quand des militants du RPG sont venus nous dire de les faire descendre, et j’ai dit non. Après une petite discussion, ils sont partis, étant assis sur ma moto, je les ai vus venir en grand nombre. Celui avec qui je me suis disputé est venu à côté de moi. Je lui ai dit que le candidat du RPG et celui de l’UFDG sont tous nos leaders, donc on ne doit pas se quereller ici, faites pour vous et nous aussi on fait le nôtre. Entre temps quelqu’un m’a appelé derrière, voulant me retourner il m’a poignardé (…), mais Dieu merci… il n’y a pas eu de dégâts. »

Après avoir été poignardé par son bourreau Abou Kaba, la victime a pris la fuite mais il a été poursuivi par celui-ci qui était sous l’effet d’excitant selon les témoignages. Pour son état de santé il dit aller mieux.

« Lorsque j’ai vu que je saignais, j’ai fui et il m’a poursuivi. En courant, je suis tombé et j’ai été blessé au pied. Je suis parti blessé au siège dans les environs de 20 heures. Arrivé là-bas, ceux-ci ont cherché un véhicule, nous sommes partis à l’hôpital régional pour les soins. Pour mon état de santé, hier lorsqu’on est revenu de l’hôpital je n’ai pas pu dormir, mais aujourd’hui depuis que j’ai pris des piqures ça va mieux », a-t-il dit.

Conduit à l’hôpital régional de Kankan par des militants de l’UFDG Ousmane Kanté dit avoir été honoré par ceux-ci, et demande aux leaders du parti de l’aider à réhabiliter sa base.

« L’UFDG a fait de son mieux, l’hôpital a été rempli on dirait que c’était la journée, aucun membre de ma famille n’y était mais les militants de l’UFDG m’ont honoré. Mon amour pour l’UFDG était dans une main mais maintenant je le prends dans les mains. Ce que je veux maintenant, ma base a été détruite, ils n’ont qu’à m’aider à arranger là-bas, 7 chaises que j’avais louées sont cassées, ils ont tout détruit et brûlé. Donc si l’UFDG pouvait m’aider dans ça parce que j’aime le parti, je ne veux pas d’argent ni rien », a-t-il lancé.

A noter qu’une plainte a été portée contre le bourreau Abou Kaba, mais celui-ci n’est pas encore été arrêté par les services de sécurité pour répondre de ses actes. 

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.