CAN 2019 : l’Egypte et l’Afrique du Sud, les deux seuls pays candidats

L’Egypte et l’Afrique du Sud sont les deux seuls candidats en lice samedi –après la clôture des candidatures– pour accueillir la CAN-2019 en remplacement du Cameroun, selon la Confédération africaine de football (CAF).

Les deux pays avaient annoncé publiquement leurs candidatures jeudi. La clôture des candidatures a eu lieu vendredi à minuit et aucun pays n’a été ajouté à la liste.

L’Afrique du Sud est le seul pays africain à avoir accueilli une Coupe du monde (en 2010). Elle a déjà organisé la CAN à deux reprises, en 1996 et en 2013, année où elle avait déjà remplacé la Libye, l’organisatrice initiale qui s’était retirée en raison de sa grande instabilité politique et sécuritaire.

La fédération égyptienne de football (EFA) avait de son côté annoncé sa candidature via un communiqué publié sur ses réseaux sociaux jeudi. La candidature avait rapidement été confirmée par le gouvernement.

Le pays des “Pharaons” s’était dit “prêt” à se lancer mercredi soir, après que le Maroc a créé la surprise en annonçant qu’il ne serait pas candidat.

Le royaume, candidat à l’organisation du Mondial 2026 (attribué au trio USA/Mexique/Canada), était souvent cité comme étant un postulant sérieux. L’Egypte, qui a déjà organisé quatre fois la CAN, la dernière en 2006, lui avait d’ailleurs laissé la priorité jusqu’à mercredi soir.

La candidature du Congo-Brazzaville a brièvement été évoquée, notamment dans la presse africaine, mais n’a finalement pas été déposée.

Celle du Ghana avait aussi été évoquée, son ministre de la Jeunesse et des Sports, Isaac Asiamah, ayant déclaré que le pays serait prêt à relever le défi, à la condition qu’aucun autre candidat ne se manifeste.

Le pays hôte de la CAN, prévue du 15 juin au 13 juillet, sera finalement connu le 9 janvier, après délibération à la CAF.

L’organisation de la CAN 2019 a été retirée au Cameroun le 30 novembre pour cause de retards dans les travaux d’infrastructures et en raison d’une situation fragile sur le plan sécuritaire.

AFP

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire