CAN 2021 : un quatuor d’arbitres féminin pour Guinée-Zimbabwe, une première

Print Friendly, PDF & Email

L’arbitre rwandaise Salima Rhadia Mukansanga, 35 ans, avait déjà été la première femme quatrième arbitre d’un match de la CAN, Guinée-Malawi.

La Rwandaise Salima Rhadia Mukansanga va devenir la première femme à arbitrer un match de Coupe d’Afrique des nations (CAN), Guinée-Zimbabwe, mardi 18 janvier, à Yaoundé, a annoncé la CAF. La Camerounaise Carine Atemzabong et la Marocaine Fatiha Jermoumi assisteront Mukansanga, et la responsable de l’arbitrage vidéo sera la Marocaine Bouchra Karboubi. « C’est la première fois qu’une équipe entièrement féminine arbitrera un match de la CAN », a précisé la Confédération africaine de football dans un communiqué

Passion foot

L’arbitre rwandaise de 35 ans avait déjà été la première femme quatrième arbitre d’un match de CAN, Guinée-Malawi, à Bafoussam. « Nous sommes extrêmement fiers de Salima car elle a travaillé dur pour être là où elle est aujourd’hui. Nous savons qu’elle a dû surmonter de sérieux obstacles pour atteindre ce niveau et elle mérite qu’on lui accorde du crédit. Ce moment n’est pas seulement pour Salima, mais pour chaque jeune fille en Afrique qui a la passion du football et qui se voit comme arbitre dans le futur », affirme Eddy Maillet, directeur des arbitres de la CAFCelle qui se destinait au basket avait dû revoir son plan de carrière

« J’aimais le basket-ball et je voulais le prendre très au sérieux, mais l’accès aux infrastructures et aux entraîneurs de basket-ball était difficile. C’est ainsi que j’ai fini par arbitrer, ce que je n’ai d’ailleurs jamais regretté. »Salima Mukansanga, arbitre à l’AFP.

Salima Rhadia Mukansanga figurait aussi parmi les arbitres de champ du tournoi olympique des Jeux de Tokyo cet été. 

avec franceinfo et AFP

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.