Connect with us

International

Massacre de dogons au Mali : l’association Dan Nan Ambassagou parle de ‘’déclaration de guerre’’

Published

on

Le chemin de la paix est loin d’être gagné par les communautés au Mali. Après le massacre de 160 peuls en mars dernier, c’est le carnage dans un village dogon au centre du pays qui a fait au moins 95 morts.

Malgré les appels au calme et à la retenue, l’association de chasseurs dogons Dan Nan Ambassagou, officiellement dissoute par le gouvernement le 24 mars, au lendemain du massacre d’Ogossagou, cité par l’AFP, a condamné un « acte terroriste et génocidaire intolérable », indiquant qu’elle « considère cette attaque comme une déclaration de guerre ».

Selon l’AFP, le groupe, qui avait démenti toute implication dans la tuerie d’Ogossagou mais rejeté sa dissolution et refusé de « déposer les armes », réitère « sa disponibilité » aux populations pour « assurer davantage leur sécurité » face aux carences de l’Etat et de la communauté internationale.

Mediaguinee

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités