Carte d’identité biométrique : les premiers enrôlements entamés

Print Friendly, PDF & Email

La phase d’enrôlement de la délivrance des cartes d’identité biométrique en Guinée vient de démarrer sur toute l’étendue du territoire national. Une première en Guinée après plusieurs mois d’attente afin que les citoyens puissent se doter de cartes d’identité biométrique.

Le mardi, 12 janvier, l’occasion a été mis à profit pour consulter les personnes ressources du Commissariat central de Kaloum, afin de nous donner plus de visibilité sur la chose. En fait, les autorités du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile à travers leurs services décentralisés (Commissariats), ont mis en place un système sécurisé relatif à la délivrance des cartes d’identités biométriques.

Désormais, ces cartes permettront d’avoir une large conformité sur tous les documents administratifs du pays à savoir le certificat de mariage, l’extrait d’acte de naissance, le passeport, le permis de conduire, etc.

Pour Cheick Tidiane Camara, responsable chargé de l’informatique au commissariat de Kaloum,  « dans un premier temps, il est impératif pour tout demandeur de la carte d’identité biométrique de fournir un extrait d’acte de naissance numérisé délivré à la mairie de tutelle, un certificat de résidence et un reçu de banque délivré par Orabank Guinée. »

Et dans le souci de détecter des irrégularités sur les documents (acte de naissance par exemple), les autorités policières ont mis en place un mécanisme permettant de connaitre l’authenticité des documents ou leur falsification à travers un scanner. A cela, il faut noter que les trois documents (extrait de naissance, certificat de résidence et le reçu de l’institution bancaire Oranbank) seront tour à tour scannés pour  renforcer l’exactitude des documents dûment fournis par des citoyens.

Cette opération qui permet de détecter facilement des documents vrais ou faux,  vise aussi à uniformiser les documents administratifs du pays en s’appuyant uniquement sur le code barre des dossiers présentés.

« Et la règle de cette nouvelle opération voudrait que, « seule la personne concernée se présente à la mairie pour retirer son extrait d’acte de naissance au point de rejeter sa demande. Parce que certaines personnes sont capables de falsifier les codes barres qui se trouvent sur l’extrait de naissance numérisé et délivré par la mairie. Or, les références qui seront émis sur l’extrait de naissance, c’est-à-dire le code barre, sera l’unique référence sur tous les documents administratifs du demandeur (passeport, certificat de mariage, permis de conduire », a précisé capitaine Aissata Camara, au Commissariat central de Kaloum.

A noter que les frais d’obtention de la carte d’identité biométrique sont fixés à  160.000 francs guinéens. Les 60.000 francs représentent les frais de la délivrance de l’extrait de naissance numérisé à la mairie et les 100.000 francs guinéens sont à déposer à l’Orabank. Et la carte a une validité de dix ans.

A préciser que les anciennes cartes d’identité nationale seront valables jusqu’à leur date d’expiration.

Amara Touré

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.