Cas des 16 migrants guinéens à Bamako: un responsable de l’OIM Mali donne des précisions 

Print Friendly, PDF & Email

Le dimanche dernier, 16 migrants ont signé leur retour en Guinée. Un retour facilité par le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, Dr Morissanda Kouyaté. Les propos tenus par ces migrants pour accuser l’OIM Mali de les avoir les abandonnés  ne seraient que des  allégations. Un responsable de l’OIM dément et  explique que l’OIM Mali n’a reçu personne, qu’ils ont été appelés quand ils sont venus à Bamako et qu’on leur a expliqué les procédures de l’OIM. 

« Quand on nous a appelés,  on a dit qu’il y a un problème interne au sein de l’OIM Mali, que nous sommes en train de gérer. On leur a dit aussi que ça fait presque longtemps que notre organisation ne prend pas des migrants à cause de ce problème interne auquel nous faisons face. Ils ne sont jamais rentrés dans notre système. Ils étaient au Niger, il y a l’OIM là-bas. Si vous voyez qu’il sont venus jusqu’à Bamako, c’est parce qu’ils ont violé le protocole du Niger. Ce que ces gens-là ont dit n’est pas vrai. Nous prenons des migrants volontaires mais si tu quittes dans un centre de l’OIM et que tu veux venir encore dans un autre centre, en violant les protocoles et les règles, comment on peut expliquer ça. »,  a-t-il indiqué.

Selon des sources, ces migrants auraient  menti aux autorités, ils étaient au centre de l’OIM Niger, où ils ont jugé la procédure trop lente, et que le manger qu’on leur donnait n’était pas de leur goût. Ils voulaient juste s’intégrer dans le centre de l’OIM Mali pour au moins bénéficier de la somme de 50 000 francs CFA. 

Moussa Oulen Traoré 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.