Cas Ousmane Gaoual : la COPAM réplique violemment à l’UFDG (communiqué)

Print Friendly, PDF & Email

L’opinion nationale et internationale a suivi avec stupéfaction depuis le samedi 31 août 2016 par voie de presse en ligne, une vidéo de l’Honorable Ousmane Gaoual DIALLO, Député à l’Assemblée Nationale, dans laquelle, il appelle à la guerre civile et à l’élimination de certaines familles.

Ces propos sans équivoque, rappellent certaines tragédies de l’histoire récente de notre sous-région, de l’Afrique et au-delà ; elles portent atteinte à la dignité des institutions de la République.

La Coordination des Partis Alliés de la Mouvance (COMPAM), soucieuse de maintenir l’unité nationale, de garantir la sécurité, la stabilité, la paix et la cohésion sociale aux côtés de S.E le Professeur Alpha CONDE, Président de la République, Chef de l’Etat, relève l’extrême gravité de l’irresponsabilité dont fait preuve l’UFDG dans son communiqué diffusé le 02.08.2016, suite à l’interpellation de l’Honorable Ousmane Gaoual DIALLO.

La Coordination des Partis Alliés de la Mouvance (COMPAM), relève l’extrême irresponsabilité de la teneur du communiqué de l’UFDG, qu’il condamne avec la plus grande fermeté parce qu’elle s’attendait à une condamnation sans équivoque des propos tenus au siège du parti.
La Coordination des Partis Alliés de la Mouvance (COMPAM) note que ces propos, qu’il condamne avec la plus grande fermeté, sont l’expression du fait que l’UFDG fait de la violence un moyen d’accéder au pouvoir. Ces propos prouvent également les limites de la formation politique dont est issu le Député auteur des propos incriminés. Une opposition qui n’a que les marches et les troubles sociaux à proposer aux populations guinéennes.
La Coordination des Partis Alliés de la Mouvance (COMPAM), réitère son engagement au respect de la Constitution, du Code de bonne conduite des partis politiques et des lois de la République.
La Coordination des Partis Alliés de la Mouvance (COMPAM) invite le Gouvernement à explorer toutes les voies de droit pour donner une suite judiciaire à ces propos qu’aucune démocratie au monde ne peut ni tolérer ni accepter.

Vive la République.

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.

Conakry, le 02 août 2016

Le Bureau de la COPAM

 

  1. Lomba 4 ans il y a
    Repondre

    He !!!!!! Attention, je crois que ça roule à 100km/h pour cette coordination qui est entrain d’avancer le temps sans se rendre compte. Vous avez écrit 31 août 2016, alors que nous sommes le 3 août aujourd’hui. Je crois que ces démagogues sont entrain de se chercher une place à la lune auprès du prof AC. Je plaide pour leur sort auprès du prof. Le prof national il faut trouver une position pour chacun de ces démagogues de COMPAM pour qu’ils cessent d’avancer le temps comme ceci, vous meme vous voyez non, ils ont sortie leurs dents contre le turbulant député de l’UFDG. Pardon, il faut amenager des places pour eux sur la lune pour que leurs memoires reviennent, comme vous le savez, ils sont agités tant que vous ne trouvez pas de place pour eux où ils vont manger aussi comme Bantama, comme Malick Sankhon et comme…………….

  2. tim 4 ans il y a
    Repondre

    Tres belle déclaration de la copam. Devant l’oppinions nationale et internationale, l’ufdg est grilleée. L’ufdg devrait condamner ces propos de gaoual pour être grand. Et en fin, l’etat est là.

    • Diallo Soul 4 ans il y a
      Repondre

      @tim, tu devrais avoir honte de se prononcer sur une declaration aussi ironique. Ces demagogues n’avancent en rien la Guinée. Ils n’ont meme pas pris la peine de relire leur déclaration. Ils parlent du 31 août 2016. Les hommes sont jugés par leurs actions

      Pauvre Guinée

  3. BoubaH 4 ans il y a
    Repondre

    Une déclaration avec des fautes c’est inconcevable avec un tel collectif : Lisez : “La Coordination des Partis Alliés de la Mouvance (COMPAM) note que ces propos, qu’il condamne avec la plus grande fermeté…..” QU’IL est pour qui ici ?

  4. Sylla 4 ans il y a
    Repondre

    L’ufdz,un groupement scélerat,clanique et ethnocentriste,doit être suspendu.
    Ce parti est une gangrène pour la démocratie en Guinée.
    De plus,ce médiocre groupement ethnique est dirigé par un prédateur.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.