Cash Deal arrive en Guinée pour faciliter l’obtention de l’argent avec ses offres

Après neuf (09) mois dans la phase de projet, la Compagnie financière africaine (Cofina) lance officiellement sa filiale Cash Deal. La cérémonie de lancement s’est déroulée ce vendredi, 18 février, à Conakry.
Cash Deal est une offre qui permet aux guinéens, aux hommes d’affaires, aux entrepreneurs, aux opérateurs économiques, à toutes les personnes physiques et morales d’avoir de l’argent rapidement de manière fiable et pérenne en mettant à la disposition de Cash Deal des actifs composés de véhicules ou de biens en Or. Sur la base de ces actifs, Cash Deal permet aux clients d’avoir de l’argent en 24 heures.
Selon le directeur général du groupe Cofina, le but est de faciliter l’inclusion financière en apportant des solutions aux problématiques de circonstance des populations.

Sékou Oumar Diakité, DG de Cofina


« Le concept est très nouveau. Cash Deal est une filiale de Cofina qui évolue dans neuf (09) pays de l’Afrique. Cash Deal évolue naturellement avec Cofina. Quel est le but de Cofina mais également de Cash Deal ? Dans un premier temps, on s’inscrit en droite ligne dans la politique du gouvernement et de la banque centrale qui est le régulateur. C’est de faciliter l’inclusion financière. C’est d’apporter des solutions aux problématiques des populations que nous devons servir tant. Des problèmes d’argent, des problèmes de circonstances pour pouvoir trouver une solution adéquate à leur problématique », a déclaré Sékou Oumar Diakité, le directeur général de Cofina.
Cash Deal Guinée est une approche d’accompagnement complémentaire d’occasions différentes qui propose deux offres : Cash Auto et Gard’Or. Ces deux offres sont des solutions rapides pour tous les besoins urgents en argent. Cash Auto et Gard’Or permettent aux clients d’obtenir du Cash (argent) sur la base d’actifs (Véhicules ou biens en Or).
Selon Serge Kossonou, Cash Deal pratique la vente à réméré qui consiste en une vente provisoire avec option de rachat. Le directeur général de Cash Deal explique le mécanisme de fonctionnement pratiquée par la filiale du groupe Cofina.

Serge Kossonou, DG de Cash Deal


« Cela signifie tout simplement que toute personne, toute entité qui dispose de certains actifs, en l’occurrence des véhicules ou des bijoux en or et qui ont besoin d’argent peuvent venir chez Cash Deal. Le tout se fait en trois étapes : la 1ère étape est celle de l’évaluation. On évalue le bien, on fixe sa juste valeur et sur la base de cette valeur, on fait une proposition du prix au client. Et partir du moment où le client est d’accord avec le montant qui lui ait proposé, on valide, on contractualise et aussitôt, on met les fonds à la disposition du client», a expliqué Serge Kossonou, le directeur général de Cash Deal avant de préciser : « Au moment d’établir le contrat, on prévoit, on fixe dans le contrat les modalités futures de rachat. Ça veut dire que le client accepte de vendre à Cash Deal son bien à un montant précis, à une date précise. Et au moment du rachat, les détails sont déjà prédéfinis et fixés dans le contrat. C’est-à-dire que Cash Deal s’engage à revendre le bien (véhicule ou bijoux en or) au client à l’échéance prévue. C’est un mécanisme très simple et qui permet aujourd’hui de monétiser ces différents actifs là dans un délai qui dépend de l’actif en question en 24 heures, au maximum. Cash Deal est une offre qui n’a pas besoin de garanties bancaires. Le contrat contient des informations qui sont personnelles. Cash Deal ne va chercher des informations dans les banques ou des autres institutions financières pour savoir où les comptes des clients sont domiciliés. A partir du moment où le client est propriétaire exclusif du bien, il est totalement éligible au financement. Les mineurs doivent se faire accompagnés par leurs tuteurs », a précisé Serge Kossonou.
Sur l’offre Cash Auto, Serge Kossonou explique que Cash Deal dispose d’un principe qui permet de financer les actifs à hauteur de 30% de la valeur du véhicule financé à cause notamment de plusieurs facteurs liés au secteur de l’automobile.
D’après lui, les délais de paiement vont de trois (03) à six (06) mois en fonction des actifs. Il indique aussi que les modalités de paiement varient en fonction des actifs. Serge Kossonou soutient que Cash Deal dispose des espaces qui permettent de réceptionner, d’entretenir tous les actifs des clients jusqu’à l’échéance du contrat.
Il souligne qu’à défaut du non respect de l’échéance de paiement, Cash Deal possède un dispositif qui permet d’étendre la durée du contrat avec des termes un peu plus large.
L’offre Cash Immo en phase de finalisation, basée sur le titre foncier s’ajoutera très prochainement aux deux offres sus citées.
Le directeur général de Cash assure qu’une commission de 3% est versée aux intermédiaires, c’est-à-dire aux personnes qui envoient des clients pour établir des contrats avec Cash Deal.
La Guinée est le cinquième pays couvert par Cash Deal qui est situé à Kipé, au centre émetteur au sein du groupe de la Compagnie financière africaine (Cofina) et dans les autres communes de la capitale, Conakry.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.