Connect with us

Economie

« Ce ne sont pas les commerçants qui ont massacré l’économie de la Guinée mais plutôt les différents gestionnaires du pays », réplique Chérif Abdallah au président

Published

on

En visite en Chine récemment, le président Alpha Condé avait déclaré que la pauvreté qui taraude les Guinéens aujourd’hui est causée en partie par les commerçants. La réplique du premier responsable du Groupe organisé des Hommes d’affaires (GOHA) ne s’est pas fait attendre.

Pour lui, « les commerçants participent au développement de la Guinée. Ce sont eux qui payent les taxes. Sans les commerçants, l’Etat guinéen n’allait même pas vivre aujourd’hui. A part les commerçants qui payent les taxes et impôts, qui remplit  les caisses de l’Etat ? Personne à part les commerçants en République de Guinée, répond-il.

« Si l’administration est entrain de vivre c’est grâce aux efforts des commerçants. Ce sont eux qui payent la douane et les différentes taxes ».

«S’il y a une mauvaise gouvernance dans ce pays, on ne pas attribuer cela aux commerçants. Par  exemple, on vendait un mouton en 1990 c’est à dire  il y a 26 ans à 70 mille où 100 dollars s’échangeaient à 75 mille fg. On vend le même mouton en 2016 à 800 mille, 850 mille ou 900 mille  fg, une somme qui vaut aujourd’hui 100 dollars. Donc, ce ne sont pas les commerçants qui ont massacré l’économie de la Guinée mais plutôt les différents gestionnaires du pays », a conclu Chérif Abdallah Haïdara.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. Sylla

    18 novembre 2016 at 6 h 13 min

    Au lieu d’aller depenser des milliards en Chine,en Thailande pour importer du riz avarié dans un pays rizicole comme la Guinée,ces soi disant commerçants,s’ils étaient tant soit peu patriotes,peuvent cultiver sur les milliers d’hectares que nous avons sur place comme Mamadou Sylla.
    Ça rendrait ces denrhées moins cher et aiderait à reduire le chomage par l’emploi de la main d’oeuvre locale.
    Mieux,l’excedent peut être exporté pour faire de notre pays un poids lourd agricole et reduire le deficit budgetaire.
    Mais ce commerçant militant est devenu un membre de l’opposition dont l’existence se resume à contredire tout ce que dit le gouvernement,même la vérité.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook