CEDEAO. « Il faut que le CNRD évite des sanctions qui touchent le train de vie des Guinéens » (Abdoulaye Kourouma, RRD)

La CEDEAO  a finalement infligé des sanctions aux autorités de la transition guinéenne, leur interdisant tout voyage hors du pays, d’aides financières extérieures et le gel de leurs comptes.

Joint par Mediaguinee, ce vendredi 23 septembre, le président du parti RRD, Abdoulaye Kourouma, a déclaré que ça ne sert à rien pour la junte d’aller en bras de fer. Tout en conseillant au colonel Doumbouya et compagnie de surtout éviter des sanctions qui vont toucher le train de vie des Guinéens.

« Ce bras de fer ne sert à rien. Qu’on essaie de s’entendre, de discuter sur cette situation. (…). Ce sont les réalités qui commandent. Moi, je pense que parlant de 24 mois, 36 mois alors que les conditions qui seront sur le terrain, on peut même dépasser les 36 mois. Ça ne sert à rien d’aller en bras de fer. Jusqu’à date, les sanctions qui sont en train d’être infligées contre le pays sont acceptables, peuvent vraiment nous amener à aller dialoguer toujours. Je ne voudrais pas que ce soient des sanctions qui vont toucher le train de vie des Guinéens. Et, ça, il faut l’éviter et pour l’éviter, il faut dialoguer », a dit, Abdoulaye Kourouma président du parti RRD. 

À noter que ces sanctions infligées à la junte guinéenne est une manière pour la CEDEAO de manifester son position aux 36 mois de transition proposés par ceux qui ont renversé le régime du président Alpha Condé le 05 septembre 2021.

Elisa Camara 

+224654957

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.