CEDEAO : le Mali est victime d’une sanction par procuration de la France (Par Lansana Diawara)

Print Friendly, PDF & Email

Nous l’avons compris que derrière ces sanctions se cache la main de Macron et sa France. C’est plus un problème de géopolitique qu’une défense de la démocratie. Alors qui est dupe ? La CEDEAO n’est qu’un instrument au service de l’impérialisme.

Les maliens doivent être solidaires contre les manœuvres multiformes du pouvoir français qui ne supporte pas la décision d’indépendance du peuple malien. Elle est où la CEDEAO lorsque les despotes modifient les constitutions pour se maintenir au pouvoir ? Cela est une autre forme de coup d’Etat non ?

Rien d’étonnant car la France est co-auteur de cette décision. Que les maliens soient persévérants et unis pour lutter contre cette ingérence occidentale. Le paradoxe est que les pays européens aident la France contre le Mali. De même que les pays de la CEDEAO se réunissent pour sanctionner le Mali. Pathétique !!!

A la junte malienne d’être juste sereine,  loyale,  et intègre envers le peuple malien, car c’est la seule solution d’une sortie heureuse de cette crise. Cependant, je ne suis pas un partisan de coup de force dans les pays africains.

Mais il appartient aux africains de prendre leurs responsabilités en toute indépendance face à l’histoire, telle est ma recommandation finale.

Lansana DIAWARA, Coordinateur national de la Maison des Associations et Ong de Guinee (MAOG) et Lanceur d’alerte

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.