Célébration de la 50è journée internationale de l’alphabétisation : des tablettes offertes

Print Friendly, PDF & Email

alphabet2

« Lire le présent et écrire l’avenir», c’est le thème choisi pour  célébrer aujourd’hui la 50è journée internationale de l’alphabétisation. L’école primaire du centre de la commune de Kaloum a servi de cadre à la cérémonie organisée par le Lions club réveil de Conakry en partenariat avec la Fonbale, Primo et Solid. Le tout en présence du représentant du Ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, du député de l’UFR Baidy Aribot.

La présidente de la fondation Binta Ann pour les enfants et des femmes (Fonbale) et du Lions club de Conakry a placé son intervention sur l’éducation et les enfants en ces termes : « il n’ya pas comme l’éducation. Tous les problèmes de la Guinée dérivent du manque d’éducation. C’est ce manque qui entraîne tous les problèmes que nous connaissons actuellement en Guinée. Nous nous occupons de tout ce qui concerne la protection de l’enfance mais surtout de l’éducation qui nous tient à cœur”. Ajoutant que “depuis trois, nous (fonbale) formons et assistons gratuitement environ 200 enfants dans notre centre à Nongo pour des cours de soir et des cours de vacances. Et cette année, tous les enfants qui y viennent réviser ont fait 100% à l’examen. Je veillerai moi même et de manière très attentionnée au budget consacré à l’alphabétisation ».

alphabet-3

Baidy Aribot, député de l’Ufr à l’Assemblée nationale, a encouragé les organisateurs pour leur initiative et s’adresser au représentant du Ministère en charge de l’éducation et de l’alphabétisation. « C’est vrai que je suis invité par les organisateurs mais je suis là pour vous (enfants). Les conséquences de l’analphabétisme ont d’impacts sur notre pays en terme même de développement. Je ne peux qu’encourager les organisateurs. Je m’adresse au représentant du Ministère de l’enseignement pré-universitaire ici présent que lors des prochaines lois de finances de notre pays, je veillerai moi même et de manière très attentionnée au budget consacré à l’alphabétisation parce que ce sont des actions à mener pour que notre pays soit à la hauteur des autres pays en matière de renforcement des capacités humaines ». « Avec vous, poursuit-il, et avec les actions que vous menez sur le terrain, je pense que nous allons gagner le pari du développement humain. La Guinée aura un avenir radieux parce qu’il y a des Guinéens qui investissent sur l’avenir que sont les enfants”.
La Guinée compte 65% de taux d’analphabètes même si les statistiques datent d’il y a 4 ans. Dr Alsény Camara, représentant du ministre de l’enseignement pré-universitaire en sait quelque chose : « dans les pays subsahariens et les pays en voie de développement, le présent qu’on lit c’est quoi? C’est le sous-investissement dans le secteur et la mise au second plan de l’alphabétisation, les nombreuses personnes qui ont abandonné l’école et d’autres qui n’ont pas eu la chance d’y aller. C’est ça le présent. Et l’avenir, ce sont ces enfants. Je rend un vibrant hommage aux organisateurs pour la formation des enfants parce qu’on prépare l’avenir de la Guinée dans les 20-30 prochaines années ». ” Travailler en synergie avec le Ministère pour que le travail que nous effectuons sur le terrain soit un bon travail et efficace”, a-t-il conseillé aux organisateurs.
Hadi Diop, King Salomon (artistes) et Didier ont chacun lu un texte pour marquer le thème central choisi pour célébrer cette date.
La remise de trois tablettes à trois groupes de Lions a marqué la fin des activités.

Par Sadjo Bah
+224625016669

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.