Célébration du 2 octobre : ‘’qu’on sache que la Guinée est la seule patrie que nous avons en commun’’ (Moustapha Naité)

Print Friendly, PDF & Email

Prenant part à la cérémonie de dépôt de la gerbe de fleurs à la place des Martyrs en ce jour historique du pays, Moustapha Naité, ministre en charge des Travaux publics n’a pas manqué de mots pour inviter les Guinéens à la paix et l’unité nationale.

« C’est d’abord, souhaiter la bonne fête à tous les fils et filles de la Guinée. Une nouvelle année de paix, de tolérance et d’unité nationale. Que les uns et les autres sachent que la Guinée est notre pays en commun. En cette heureuse occasion qui marque notre indépendance et notre fierté, que nous nous retrouvions comme des fils et filles de la Guinée pour célébrer ce moment de grand bonheur et de grande dignité. Ce que je retiens des 62 ans, c’est que la Guinée avec sa jeune démocratie est en train d’aller de l’avant et est en train de poser des jalons pour un développement harmonieux et partagé comme le souhaite le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé. La Guinée est en bonne voie. C’est vrai qu’il y a de l’impatience qui est certainement justifiée. Aujourd’hui, au regard du développement que connait les secteurs comme la technologie, l’information et autres, quand on fait souvent la comparaison avec d’autres pays, c’est vrai que les jeunes générations veulent être au même niveau que nos pays limitrophes. Mais c’est vrai que la Guinée a un destin particulier et exceptionnel qu’il va falloir assumer jusqu’au bout. Je suis convaincu d’une chose, c’est que la Guinée est sur une bonne voie sur le leadership du Pr Alpha Condé. Ce qu’on peut aujourd’hui prier pour le pays, c’est encore une fois l’unité nationale, la paix, la tolérance et qu’on sache que la Guinée est la seule patrie que nous avons en commun », dira-t-il.

Poursuivant, il a tenu à préciser que nous sommes une jeune démocratie. « Aujourd’hui, en ce jour d’indépendance, c’est un jour qui appartient à tous. Il n’y a pas de partis politiques, il y a l’Etat guinéen et il y a la nation guinéenne. C’est les fils et les filles de la Guinée qui se retrouvent. Je voudrais rappeler que le 2 octobre 1958, c’est la Guinée comme un seul homme qui s’est levé pour voter l’indépendance. Donc, aujourd’hui, nous mettons nos positions partisanes de côté et nous disons à la Guinée toute notre fierté. Disons que nous prions pour la paix et l’unité nationale.  Encore une fois, prions pour l’unité nationale et la prospérité tant attendue qui est en marche aujourd’hui… »

Youssouf Keita

+224 666487130     

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.