Cellou : ‘’aucune partie du territoire guinéen ne peut être considérée comme la chasse gardée d’un parti politique’’

Print Friendly, PDF & Email

Moins de 24 heures après les incidents de Tokounou, à Kankan, fief traditionnel du pouvoir, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain Cellou Dalein Diallo a rappelé lundi dans un post sur sa page Facebook qu’ « aucune partie du territoire guinéen ne peut être considérée comme la chasse gardée d’un parti politique”.

« Aucune partie du territoire guinéen ne peut être considérée comme la chasse gardée d’un parti politique. Nos adversaires auront beau ratissé la ville de Kankan pour arracher les symboles de mon Parti, me refuser l’accès à la région et agresser mes militants et mon cortège, mais ils ne pourront pas détruire la conviction des citoyens du Nabaya que Alpha Condé, qui ne respecte jamais ses engagements, n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle. Et la meilleure manière de le sanctionner, c’est voter Cellou Dalein Diallo dont les actions en tant que Ministre des TP ont permis de doter la Haute Guinée des seules infrastructures routières viables dont elle dispose aujourd’hui. #CestLheure”, écrit le principal opposant qui a rebroussé chemin après avoir tenté en vain de rejoindre Kankan.

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.