Cellou Baldé à propos du CNRD : ‘’ils ne sont pas venus pour s’éterniser au pouvoir… mais, pour que des autorités civiles soient élues’’

Print Friendly, PDF & Email

En visite dans sa ville natale, l’ex-député uninominal de Labé, semble toujours  ne pas avoir oublié les bons gestes du colonel Mamadi Doumbouya, président du CNRD, à l’égard des anciens détenus politiques en particulier et du peuple de Guinée en général, en libérant le pays des mains de l’ancien régime.  Dans son passage mardi dans l’émission « Grand débat » de la radio GPP FM de Labé, l’honorable Cellou Baldé a tressé des couronnes au CNRD.  

« D’abord, je vous prie de me permettre de remercier le Bon Dieu, le peuple de Guinée et le CNRD. Puisque, la roche sous laquelle, ils ont soutiré le peuple de Guinée, on était au bord du gouffre. Le 04 janvier 2021, on était à la maison centrale de Conakry. À l’époque, des rumeurs circulaient, soi-disant que le 31 décembre 2020, Alpha Condé avait promis aux diplomates qu’il allait libérer tous les prisonniers politiques. C’était sans savoir que le calvaire ne faisait que commencer, puisque du 31 décembre  2020 au jusqu’au mois de juillet 2021, ça faisait pratiquement 07 mois. C’est 07 mois  après qu’on a eu une liberté conditionnelle, avant que le colonel Mamadi Doumbouya,   nous libère directement. Donc le premier acte du colonel Mamadi Doumbouya envers les prisonniers politiques, c’est mon nom qui était en deuxième position. Les chefs d’accusation qui étaient sur nous, nous conduisaient à la réclusion criminelle à perpétuité. Ce qui était prévu dans l’ordonnance de renvoi devant le tribunal criminel de Dixinn. Nous tous, nous savons comment les choses fonctionnaient, c’était presque la machine du PDG, qui était revenue. Sidi Souleymane était assis dans son bureau, comme il a dit,  il avait dans son tiroir les infractions dans le but de maintenir Alpha Condé au pouvoir. Donc, nous remercions le CNRD, à travers les actes qu’ils ont eu à poser,  parce qu’ils ont redonné aux gens des libertés qui étaient confisquées. Ils ont libéré des prisonniers,  ils ont rouvert les frontières, ça c’était  important, pour rétablir les libertés collectives et individuelles », affirme le coordinateur national des fédérations de l’intérieur du pays.

Poursuivant, l’honorable Cellou Baldé de Labé, renchérit en ces termes: « Le CNRD nous a dit qu’ils ne sont pas venus pour s’éterniser au pouvoir, ils ont venus pour prendre des dispositions pour que les politiciens compétissent, pour que des autorités civiles, légalement établies,   soient élues, au suffrage universal, pour qu’on développe le  pays. Donc nous remercions le CNRD. Que Dieu les protège. Le gouvernement mis en place a été fait avec professionnalisme. Là on a compris  qu’ils  ont une équipe technique, derrière eux, pour choisir les gens à nommer dans des postes. Ça aussi c’est important »

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.