Cellou Baldé à propos du procureur Sidy Souleymane : ‘’il doit être puni à la hauteur de sa forfaiture’’

Print Friendly, PDF & Email

La diffusion d’un élément sonore impliquant le procureur Sidy Souleymane N’Diaye dans l’emprisonnement de plusieurs acteurs politiques dont l’activiste Fonikè manguè continue de polariser les débats.

C’est dans cette logique que s’est inscrit l’ex-député uninominal de Labé, Cellou Baldé. Selon cet ancien détenu politique, les accusations portées contre sa personne qui ont conduit à son arrestation et à l’arrestation de ces coaccusés étaient montées de toute pièce.

« Nous nous rendons compte de plus en plus comment la justice guinéenne fonctionnait au temps d’Alpha Condé. C’est après les élections au cours des quelles L’UFDG a pris part que Sidy Souleymane N’Diaye, sous l’autorisation de l’ancien président déchu à fait une sortie médiatique à la télévision nationale pour dire que moi Cellou Baldé, Ousmane Gaoual Diallo, Etienne Soropogui, Abdoulaye Bah, Elhadj Ibrahim chérif sommes activement recherchés et partout qu’on nous voit de nous arrêter. Tous les procureurs et services de sécurité du pays ont été mis en branle contre nous. Donc aujourd’hui, on se rend compte que cette décision n’était qu’un simple mensonge, on n’a rien fait du mal », affirme-t-il.

Parlant de l’élément sonore, le responsable des fédérations de l’UFDG de l’intérieur du pays dira que cet acte est impardonnable et que Sidy Souleymane N’Diaye doit être sanctionné pour le tort qu’il a fait à l’endroit de ces victimes.

« Cet élément sonore que nous avons tous écouté, c’est une conversation qu’il a eu avec le juge Charles Alphonse. On se rend compte à travers cela il y a eu plusieurs personnes qui ont perdu leur vie en prison et on se rend compte aujourd’hui que c’est Sidy Souleymane N’Diaye et certains cadres véreux de la justice qui étaient derrière tous cela. Tous étaient sous les ordres d’Alpha Condé. Il y a plusieurs autres détenus qui sont jusqu’à présent en prison qui sont accusés pour des chefs d’inculpation fallacieux. Nous avons entendu Sidy Souleymane N’Diaye dire que s’il trouve qu’un dossier est vide de contenu, il fait tout pour aller dans son tiroir pour faire référence à ce qu’on appelle ‘’l’infraction de repli ». Tout cela, c’est pour empêcher à l’accuser d’envoyer des preuves palpables pour se défendre. Dieu merci, aujourd’hui, la vérité a triomphé. Nous avons été incarcérés à la maison centrale durant 8 mois. En ce qui nous concerne par rapport à cette situation, c’est qu’on va se retrouver au sein de notre parti parce que vous-mêmes vous savez qu’on n’a répondu à la convocation au nom du parti politique de l’UFDG pas à notre nom personnel. Nous allons exiger à ce que Sidy Souleymane N’Diaye soit sanctionné à la hauteur de sa forfaiture pour que plus jamais qu’on n’assiste à ces genres de situation dans notre pays », a fait savoir Cellou Baldé.

A rappeler que Cellou Baldé et ces coaccusés ont été arrêtés après l’élection présidentielle du 18 Octobre 2021, avant de bénéficier une liberté conditionnelle au mois de juin dernier. Et ils étaient poursuivi pour ‘’fabrication, acquisition, stockage, détention, usage d’armes légères de guerre, détention de munitions, menaces et association de malfaiteurs.’’

Tidiane  Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.