Cellou Baldé absent aux obsèques de son père: le Bureau fédéral UFDG de Labé fait part de sa grosse déception

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien député uninominal de Labé, Mamadou Cellou Baldé, détenu depuis des mois à la Maison centrale de Conakry, était attendu ce mardi 6 avril 2021 à Labé pour prendre part aux obsèques de son père, Elhadj Boubacar Dantaba Baldé, décédé hier lundi 05 avril. Une autorisation du ministre de la Justice aurait été délivrée dans ce sens. Un ‘’rêve’’ qui, pour les responsables, militants, sympathisants de l’UFDG et la famille biologique du politicien, ne se réalisera pas.

«  Hier, on était très soulagé d’apprendre que les autorités ont facilité la tâche pour que Cellou Baldé vienne assister à l’inhumation de son cher papa, avec qui il est d’ailleurs très complice. Donc, on a estimé que toutes les dispositions  étaient prises pour qu’il vienne. La jeunesse était en train de se mobiliser pour qu’il n’y ait pas le moindre incident. Les sages et les femmes se mobilisaient pour faire une bonne organisation. Mais, à notre grande surprise, ce matin, on a vu que ce n’est pas ce qui est d’actualité, puisqu’ils (Gouvernement, ndlr) ont remis en cause sa venue. D’ailleurs ils ont interdit sa venue, c’est le mot. Ceux qui ont interdit cela sont en train de chercher des arguments  comme quoi des jeunes menacent de ne pas le laisser repartir quand il viendra, alors que c’est tout à fait faux. Nous avions pris toutes les dispositions pour que lui, l’honorable Cellou Baldé, voie, ne serait-ce que le corps de son défunt papa pour la dernière fois, puisque avant  tout, on doit être animé d’humanisme. Nous acceptons, nous sommes angoissés, tristes et déçus », fait savoir Younoussa Baldé, responsable des jeunes de l’UFDG à Labé. A la question de savoir  à qui il impute la responsabilité du refus de la venue de Cellou Baldé pour prendre part aux obsèques de son défunt père, le responsable des jeunes de l’UFDG de Labé a laissé entendre ceci : « Je ne veux pas me mettre à accuser ou à faire des suppositions. Sincèrement, je ne sais pas à quel niveau ça a été bloqué. Je ne sais pas qui a cautionné cela. De toutes les façons, l’autorité a manqué de volonté, mais on s’en remet à Dieu. »

 A noter que certains accusent, à tort ou à raison, le gouverneur de la région administrative de Labé, Elhadj Madifing Diané,  d’être derrière ce refus. Joint par notre rédaction, l’intéressé s’est refusé à commenter ce sujet.  Et l’enceinte du gouvernorat était hautement sécurisée ce matin par les agents de la CMIS et de l’Escadron N° 8.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.