Cellou Dalein à Marrakech aux frais du président Condé? Pour Fodé Oussou, son leader “n’a pas besoin de l’argent de M. Alpha Condé, ni de ses faveurs” (audio)

Print Friendly, PDF & Email

Le chef de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo était-il à Marrakech aux frais du chef de l’Etat? Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a répondu par “Non” la semaine dernière. Clamant que son leader, depuis 2007 est victime de grosse cabale. Car, dit-il, il “empêche beaucoup de personnes de dormir, de respirer, d’analyser et de réfléchir”. Pour lui, “rien ne peut se passer dans ce monde où les grandes personnalités doivent se retrouver sans qu’il ne soit invité”. Réaction…
MEDIAGUINEE: Il se dit dans la cité que Cellou Dalein Diallo était à Marrakech aux frais du président Alpha Condé?
Fodé Oussou Fofana: Écoutez! C’est tellement ridicule que ça me donne envie de rire et ça me donne parfois envie de vomir. Vous savez ce qui fait la particularité de Cellou Dalein? C’est qu’il empêche beaucoup de personnes de dormir, de respirer, d’analyser et de réfléchir. Vous savez que Cellou Dalein est arrivé en politique dans les années 2007. Il a cassé le rêve de beaucoup de politiciens. Vous vous rappelez quand il s’est engagé en politique, il n’y a pas ce qui n’a pas été dit sur lui. Ils ont dit que c’était l’homme le plus riche de la Guinée et que c’est lui qui avait vendu les rails, vendu air Guinée, qu’il est multimilliardaire, qu’il a même des maisons en Israël. Tout a été dit au compte du président Cellou Dalein. Vous savez, que ce soit au temps du CNDD [Conseil national pour la démocratie et le développement, junte qui a pris le pouvoir à la mort du général Lansana Conté en décembre 2008], que ce soit au temps du gouvernement de M. Alpha Condé, les audits ont été commandités pour aller voir les différents Ministères qui ont été occupés par Elhadj Cellou Dalein. Jusqu’à aujourd’hui, il est encore leader politique parce que personne n’est parvenu à le confondre. Vous vous rappelez que lorsqu’il a accepté pour la paix, les résultats des élections de 2010, parce qu’il était quand même premier avec 44%, M. Alpha Condé n’avait que 18%, ce n’était même plus la même élection parce qu’on est resté 4 mois, on lui a décerné le cauris d’or de la paix. Vous vous rappelez que chaque année, on organise le cauris d’or à Dakar, j’étais avec lui.  Un ministre de la république a dit que Cellou Dalein, c’était Alhassane Condé à l’époque, a reçu le prix du meilleur investisseur au Sénégal. Il n’y a pas ce qu’on n’a pas dit sur lui. On a dit que Cellou Dalein a des citernes, des villas, des immeubles. ça veut dire penser influencer la popularité du président Cellou Dalein. Qu’on l’aime ou pas, pendant ces 20 dernières années, sur le plan guinéen et sur le plan africain, il n’ya pas eu un leader de parti politique qui soit plus populaire que lui. Un leader politique qui anime un parti où les militants le considèrent comme un homme de paix, un technocrate qui est capable non seulement de réconcilier les Guinéens mais sortir la Guinée de la misère, de la précarité.

Jusqu’à aujourd’hui, Elhadj Cellou Dalein n’est pas installé comme chef de file de l’opposition, il n’a pas son budget de fonctionnement, il n’a pas le véhicule qui devait lui être affecté, il n’a pas son cabinet

Le chef de file de l’opposition, ce n’est pas un décret. Il n’est pas chef de file de l’opposition par la volonté de M. Alpha Condé, par la volonté de personne. Il est chef de file de l’opposition par la volonté de ses militants. Ce sont ses militants et l’implantation du parti qui ont fait de l’ufdg aujourd’hui le plus grand parti de la Guinée et Cellou Dalein, incontestablement, le président du plus grand parti de la Guinée. Ça, c’est aussi incontestable et la loi pour le chef de file de l’opposition dit que c’est le parti qui a le plus grand nombre de députés. Le président de ce parti dévient le chef de file de l’opposition. L’ufdg a 37 députés à l’Assemblée Nationale, c’est ce qui fait de lui le chef de file de l’opposition. Une loi a été votée et cette loi dit que le chef de file de l’opposition a droit à un véhicule, a droit à avoir une sécurité, a droit à avoir son cabinet et son budget de fonctionnement. Ça a été voté à l’Assemblée Nationale, voté à l’ensemble, à l’unanimité de tous les partis, de tous les groupes parlementaires, Rpg, libéral, et l’Ufr. Jusqu’à aujourd’hui, il n’est pas installé comme chef de file de l’opposition, il n’a pas son budget de fonctionnement, il n’a pas le véhicule qui devait lui être affecté, il n’a pas son cabinet.
Vous vous rappelez que beaucoup de Guinéens ont raconté ici que le président Alpha Condé a donné de l’argent à M. Cellou Dalein. Mais les gens sont allés plus loin et je tiens aussi à dire que le dialogue, l’ufdg accepte de venir autour de la table de négociation pour qu’on puisse discuter. Les gens ont dit que si l’ufdg est venu à la table de négociation, c’est parce qu’on nous a donné de l’argent. Ça veut dire que si on ne vient pas à la table de négociation, nous sommes des extrémistes, si on vient c’est parce qu’on nous a donné de l’argent. Alors aujourd’hui encore, Cellou Dalein qui était en France avec moi arrive à Conakry, il a un programme sur le Maroc. Et puis les Guinéens, il y en a qui commencent à raconter que c’est peut-être M. Alpha Condé qui lui a acheté le billet d’avion. Je tiens à rappeler que Cellou Dalein a une histoire particulière, c’est un homme qui a gravi tous les échelons. Il a été directeur, il a été ministre pendant 11 ans, il a été Premier ministre. Il a représenté la Guinée, il a représenté le président Conté partout où la Guinée devait partir. Donc, cet homme là n’a vraiment pas besoin ni de l’argent de M. Alpha Condé, ni des faveurs de M. Alpha Condé, ni un billet d’avion de M. Alpha Condé, ni rien de tout.
Alors honnêtement, je pense Cellou c’est Cellou et moi je suis très fier, je suis très content que les gens continuent à se paniquer, continuent à se troubler, continuent à raconter des histoires. Ça nous fait rire et ça nous réconforte et ça me donne raison d’avoir choisi Cellou Dalein. Croyez-moi que je suis de l’ufdg profondément dans mon âme par conviction et que si demain on devait encore reprendre la Guinée et qu’on devait créer encore des partis, je suis convaincu que le parti dans lequel je vais partir c’est l’ufdg.
Pour être plus précis, vous voulez dire que Cellou Dalein était à Marrakech en tant que chef de file de l’opposition?
Non, il est à Marrakech [à la COP22] en tant que président du parti. Il est à Marrakech en mission du parti de l’Ufdg. Il est à Marrakech avec un agenda bien fourni. Cellou Dalein, c’est un leader de parti politique. N’oubliez pas que Cellou Dalein c’est quand même un des vice-présidents de l’international libéral dans ce monde là. Cellou Dalein a côtoyé les grands du monde. Rien ne peut se passer dans ce monde où les grandes personnalités doivent se retrouver sans qu’il ne soit invité. Ça c’est clair. Moi je ne peux rien pour ça et personne d’autre. C’est ce qui fait aussi la fierté qu’on a en tant que l’ufdg d’avoir un homme comme ça comme Cellou Dalein. Croyez-moi que si les grands du monde se retrouvent, Cellou Dalein sera toujours présent. Et ce n’est pas M. Alpha Condé qui peut faire ça. Ça c’est comme ça. Mais moi je suis content que les gens continuent à se paniquer. ça me fait plaisir.

Propos recueillis par Mamadou Savané

+224 622290565

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.