Cellou Dalein Diallo tape fort: « c’est l’amateurisme et l’irresponsabilité des dirigeants qui sont à la base de cette vacance indue à l’école guinéenne »

Le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou  Dalein Diallo, a, au cours de l’Assemblée générale du parti qu’il a présidée  ce samedi 18 février, déploré le congé forcé des écoles guinéennes, suite au bras de fer qui existe actuellement entre le syndicat des enseignants et le gouvernement. C’était au siège de son parti à Commandayah, dans la commune de Dixinn.

« La situation est grave. Nos enfants ne vont pas à l’école. C’est devenu tellement préoccupant que l’opposition républicaine a convoqué une rencontre hier pour examiner la situation et prendre position. L’amateurisme  et l’irresponsabilité des dirigeants ont fait que rien n’a été préparé comme cela se devait pendant les vacances scolaires. C’est en une année  scolaire, ils ont engagé le recrutement et le déploiement des maîtres, mais cela dans une pagaille extraordinaire. On a enregistré des admis qui n’ont pas fait de test. », a déploré le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo.

Et d’ajouter: « Nos écoles sont fermées parce que le gouvernement n’accorde pas l’importance qu’il  devait à ce secteur. Vous connaissez déjà la qualité de l’enseignement dispensé dans nos écoles, qui est source de préoccupation. Nos jeunes ne sont pas compétitifs sur le marché de l’emploi. Les enfants vont à l’école,  les parents souffrent pour les habiller, les soigner. Lorsque les écoles marchent, nous avons le problème de qualité de l’enseignement. Et maintenant, elles sont fermées. Qu’est-ce qui va arriver ? »

Cellou Dalein Diallo a aussi rappelé ceci : « La crise perdure. Nous attendons  à ce qu’un accord soit trouvé entre le gouvernement et les syndicalistes pour qu’on mette un terme à cette vacance indue, qui est aujourd’hui un congé, à l’école guinéenne. Nous ne voyons pas de perspectives quand nos enfants n’étudient pas. Nous avons décidé de produire une déclaration pour déplorer cette situation  et  rendre le gouvernement responsable de ce qui est arrivé et d’inviter  tous les acteurs impliqués à trouver rapidement une solution pour  que nos enfants reprennent le chemin de l’école

Par Elisa Camara  

+224 654 95 73 22

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.