Cellou Dalein Diallo à Bruxelles : « j’ai plaidé pour un soutien appuyé à la transition »

Print Friendly, PDF & Email

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a profité de sa tournée en Europe pour rencontrer des responsables de la commission européenne.
Cellou Dalein Diallo indique avoir eu des échanges fructueux avec plusieurs responsables de la commission européenne auxquels il a expliqué la violation de l’ordre constitutionnel avec la tenue du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars et de la présidentielle du 18 octobre 2020 qui a permis à Alpha Condé de briguer un 3ème mandat.
« J’ai eu des échanges fructueux avec Bernard Quentin, Directeur Afrique et Directeur général adjoint du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) assisté de son collaborateur Roberto Olmi et de Madame Marie Shand, Responsable de la coopération internationale de la Commission européenne.
J’ai saisi cette opportunité pour expliquer que l’ordre constitutionnel était déjà rompu en Guinée depuis le double scrutin du 22 mars et le hold-up électoral du 18 octobre 2020 », a écrit Cellou Dalein Diallo sur ses réseaux sociaux.
Selon lui, le coup d’État du 05 septembre dernier qui a évincé Alpha Condé du pouvoir était un pas vers un retour à l’ordre constitutionnel.
Cellou Dalein Diallo soutient avoir plaidé l’Union européenne à soutenir la transition conduite par le colonel Mamady Doumbouya.
« C’est pourquoi j’ai défendu que l’intervention de l’armée doit être considérée comme un premier pas vers le retour à l’ordre constitutionnel avant de plaider plutôt pour un renforcement de la coopération avec la Guinée et surtout un soutien appuyé de l’UE à la transition », a indiqué Cellou Dalein Diallo.
A rappeler que depuis l’élection d’Alpha Condé pour un troisième mandat le 18 octobre 2020, Cellou Dalein Diallo était empêché de quitter le pays.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.