Cellou Dalein Diallo : « Le 28 septembre symbolise à la fois joie et douleur »

Print Friendly, PDF & Email

A l’occasion de la célébration du 28 septembre, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) s’est exprimé sur la date désormais historique pour le peuple de Guinée.
A travers les réseaux sociaux, Cellou Dalein Diallo indique que la date du 28 septembre symbolise à la fois de la joie et de la douleur pour la Guinée.
« Le 28 septembre est une date qui a doublement marqué l’histoire de notre pays. Elle symbolise à la fois la joie et la douleur.
Le 28 septembre 1958, le peuple de Guinée a fait le choix de prendre son destin en main en votant massivement non à la colonisation et oui à l’indépendance.
Il ouvrit ainsi la voie à la décolonisation de l’Afrique », a écrit Cellou Dalein Diallo sur sa page Facebook.
Et de poursuivre : « Le 28 septembre 2009, au stade du même nom, des crimes ignobles et indignes de notre peuple croyant furent perpétrés en plein jour. 157 citoyens furent massacrés et une centaine de filles et femmes violées.
Depuis 12 ans, les Guinéens attendent que les responsabilités de ces crimes soient situées et que les victimes aient droit à la vérité, à la justice et à la réparation.
Heureusement, le CNRD s’est engagé à faire du droit et de la justice sa boussole », a-t-il conclu.
Le président de l’UFDG était présent au stade lors du massacre du 28 septembre qui a fait 157 morts et plusieurs blessés.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.