Cellou Dalein sur la dissolution du FNDC : « Je condamne cet acte arbitraire des autorités qui continuent à privilégier la force au détriment du droit »

Depuis l’étranger où il séjourne, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a réagi à la dissolution du front national pour la défense de la constitution (FNDC). Cellou Dalein Diallo soutient que la dissolution du FNDC est un coup dur porté à la liberté, la justice, la démocratie et à la paix.
Le président de l’UFDG et de l’ANAD dit condamner « cet acte arbitraire des autorités ».
« L’arrêté du MATD du 8 août 2022 portant dissolution du FNDC est un coup dur porté à la liberté, la justice, la démocratie et la paix, valeurs auxquelles notre peuple demeure viscéralement attaché.
Il l’a d’ailleurs montré à plusieurs reprises en répondant massivement aux mots d’ordre du FNDC qui s’est illustré dans le combat héroïque que mènent les Guinéens depuis si longtemps pour les reconquérir.
Je condamne cet acte arbitraire des autorités qui continuent à privilégier la force au détriment du droit et exprime ma solidarité au FNDC et à ses braves dirigeants », a réagi Cellou Dalein Diallo.

Pour lui, la dissolution du FNDC ne manquera pas d’accroître les tensions dans le pays.
« Cette décision incompréhensible ne manquera pas, malheureusement, d’accroître les tensions qui règnent en Guinée et d’éloigner les chances d’un retour au calme et à la sérénité indispensables à l’ouverture d’un dialogue fécond, à la restauration de la confiance et de la paix dans notre pays ».

Pas plus tard qu’hier, le FNDC annonçait la fin de la trêve et projette une manifestation le 17 août prochain sur toute l’étendue du territoire national.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.