Connect with us

Politique

Cellou Dalein sur le franc CFA : ‘’je ne fais pas la politique de la France, j’aime être juste’’

Published

on

Dans une interview qu’il a accordée samedi à Mediaguinee, le chef de file de l’opposition guinéenne est revenu sur sa sortie sur le franc cfa à Ouagadougou. C’était à Sébénikoro, un quartier situé dans la commune IV de Bamako.

Cellou Dalein Diallo a maintenu ses propos sur le CFA, salué une monnaie commune pour la Cedeao mais rappelé que « la gestion d’une monnaie indépendante a beaucoup d’exigences »…

Mediaguinee : Lors d’une de vos sorties au Burkina-Faso, vous avez soutenu le franc CFA, provoquant une avalanche de critiques des panafricanistes contemporains et autres activistes du continent contre vous. Que leur répondez-vous ?

Cellou Dalein Diallo : Je suis un banquier central. Sur le plan technique, le procès qui est fait au franc CFA n’est pas toujours justifié. Il est vrai que c’est un héritage du système colonial, mais avec les réformes intervenues au niveau du système depuis les années 70, il y a eu d’énormes progrès. C’est-à-dire, je veux simplement que les gens acceptent que la France ne tirait pas d’avantages de ce système. Maintenant, les jeunes générations, la société civile ont besoin d’avoir une monnaie indépendante. C’est vrai, je suis pour la monnaie de la CEDEAO, c’est pour cela que moi j’ai salué l’adoption par les pays de l’UEMOA de l’ECO qui est retenu comme étant le nom de la monnaie commune de la CEDEAO. Ceci dit, considérer que tout ce qui arrive comme problème économique dans la sous-région, dans les pays membres de l’UEMOA par exemple, comme étant des conséquences du franc CFA, je ne suis pas d’accord parce que ça ne correspond pas à la réalité.

On vous accuse de faire la politique de la France…

Non, je ne fais pas la politique de la France. Je suis un Africain, un patriote africain et j’aime être juste. Lorsque vous faites un procès, il faut être juste. Qu’est-ce que le CFA a apporté comme inconvénient récemment tel qu’il fonctionne aujourd’hui ? L’UEMOA est une union économique et monétaire qui fonctionne, vous avez le taux d’inflation le plus faible, vous savez les taux du crédit les plus faibles aux entreprises et aux particuliers qui empruntent dans toute l’Afrique. Au niveau de l’UEMOA, vous avez les taux d’intérêt les plus faibles, vous avez une monnaie stable, acceptée et qui bénéficie d’une confiance par ses utilisateurs, c’est une monnaie d’échange, une monnaie commune pour toute la sous-région. Je ne veux pas qu’on dise que tous les malheurs ou la mauvaise gouvernance qu’on enregistre ici et là a pour origine le mécanisme. Ce n’est pas le mécanisme, vraiment en tant que banquier central, je dois dire ce que je pense. Je suis pour la monnaie commune mais la gestion d’une monnaie indépendante a beaucoup d’exigences et je sais qu’on sera à même de la gérer, mais le fait qu’il y ait eu cet accord de coopération avec la France depuis le début des années 70, n’a pas eu de préjudice par rapport, je le maintiens, au développement de la sous-région. Notamment de l’UEMOA.

Réalisée par Moussa Oulen Traoré, correspondant à Bamako (Mali)

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. Diomande Moussa

    24 février 2020 at 12 h 52 min

    Vous n avez pas à vous justifier Mr le premier ministre car tous ceux qui ne réfléchissent pas comme eux devient automatiquem un ennemi ils oublient qui n ont pas le monopole de la vérité

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *