Le réveil (tardif) de Bano Sow, vice-président de la Ceni

Print Friendly, PDF & Email

Le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) -issu de l’UFDG, principal parti de l’opposition- a choisi le dernier jour de l’enrôlement des électeurs pour les législatives du 16 février prochain pour mettre du sable dans le couscous de l’institution. Bano Sow, l’adjoint de Me Salif Kébé qui a participé à toutes les étapes de la procédure de révision des listes électorales a finalement tourné casaque en se fendant d’une déclaration au vitriol. Les révélations sont très graves…

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.