La Ceni rejette le recours de l’UFDG : ‘’une commission mixte n’est pas prévue et plus de recomptage des voix’’

Print Friendly, PDF & Email

L’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo et la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) se sont séparés mardi en queue de poisson, après le refus de la seconde de mettre en place une commission mixte pour comparer les procès-verbaux des élections communales du 4 février dernier.

Au sortir de cette rencontre qui s’est tenue à huis clos, chaque partie a livré ses impressions à la presse…

Nous avons été désagrément déçus de la ceni

Selon le député uninominal de l’Ufdg de Labé, Cellou Baldé, “le jeudi passé, nous nous étions accordés avec la Ceni qu’on allait se retrouver aujourd’hui pour qu’on puisse comparer les procès-verbaux. Mais, malheureusement nous avons été désagrément déçus parce que la ceni vient de nous dire qu’il est pratiquement impossible de continuer ce travail et qu’ils n’ont pas les moyens juridiques et techniques de continuer ce travail. Ils disent qu’ils ne pourront pas identifier et faire acheminer 15000 procès-verbaux alors que nos réclamations ne concernent pas l’ensemble des bureaux de vote en République de Guinée”.

La Ceni n’a pas voulu qu’on examine au nom de la paix, de la stabilité ces procès-verbaux

“La Ceni nous a dit qu’elle ne peut pas constituer de commission pour qu’on puisse travailler. Donc, nous avons constaté que la ceni est dans son rôle, nous ne sommes pas assez surpris, il y a de la lassitude. La ceni n’a pas voulu qu’on examine au nom de la paix, de la stabilité ces procès-verbaux“, a-t-il ajouté.

Je crois que dans les prochains jours, une décision sera prise par rapport à ce que l’avenir va nous réserver dans ce pays

Plus loin, de dire : « Nous avons pris acte de cela. Nous allons nous retrouver et rendre compte à l’UFDG et par ricochet à l’opposition républicaine. Et je crois que dans les prochains jours, une décision sera prise par rapport à ce que l’avenir va nous réserver dans ce pays“.

Nous ne pouvons plus recompter les voix

De son côté le président de la Ceni, Me Amadou Salif Kebé d’expliquer :” la commission de concertation qui a rencontré l’Ufdg le jeudi avait présenté la situation au niveau de la plénière de la Ceni parce qu’il y a un certain nombre de propositions qui avaient été faites. Mais vu la pléthore des réclamations, vu la pléthore des demandes venant de toutes ces listes et ces partis, nous avons préféré que nous ayons maintenant un cadre unique, chacun amenant ses réclamations et ses moyens de preuves au niveau de la Ceni même en copie pour que la Ceni l’examine puisse que nous, nous ne pouvons plus recompter les voix”.

L’UFDG était venu pour créer une commission mixte qui n’était pas prévue et qui n’a pas été acceptée par la plénière dans la mesure où il y a plusieurs autres formations

Nous ne pouvons plus changer les résultats issus des urnes, nous ne pouvons que faire un rapport de leurs réclamations, de leurs griefs et leurs appréhensions pour présenter à qui de droit, c’est ce que nous avons proposé à l’ufdg. Et à cela, il semble qu’ils ne soient pas préparés à ça, ils étaient venus pour créer une commission mixte, qui n’était pas prévue et qui n’a pas été acceptée par la plénière dans la mesure où il y a plusieurs autres formations. Si nous devons créer une commission par formation cette année, nous n’aurons pas fini de travailler sur les réclamations issues des élections communales alors que nous avons d’autres échéances en cours. Donc, à l’issue de cette réunion ils (ufdg) se sont repliés pour pouvoir aller discuter avec leur mandants“, a dit Me Kébé.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

 

  1. Guineens 2 ans il y a
    Repondre

    Cellou a vu que il sons completement a terre ,sa veux dire que election 2020 UFDG ne poura pas gagne ses pourqoi il fait tem tem et temboure bour ha ha pare tout

  2. Sylla 2 ans il y a
    Repondre

    L’ufdg est entrain de devenir le cancer de ce pays.
    Il faut eradiquer cette maladie maintenant.
    Avant qu’il ne soit trop tard.

  3. Manzo 2 ans il y a
    Repondre

    Souvent,je suis l’un des critiques les plus acharné contre cellou et sa bande, mais là par honnêteté intellectuelle, je ne peux pas accuser cellou et sa secte de tentative de déstabilisation de la ceni. Par ce que c’est bien une fois encore le président Alpha Condé qui selon les dires mêmes de cellou dalein, qui a intimé l’ordre au président de la ceni d’ouvrir une sorte de consultation occulte avec l’opposition sur la base d’aucun fondement juridique. Et il faut bien être naif pour ne pas comprendre que Alpha Condé est en train de faire couler toutes les institutions de la république avec lui. Et surtout que les gens bien avertis ont tous compris que son conseil personnel occulte en la personne de Tibou,est le seul qui mène toutes les manœuvres depuis un certain temps et qui se donne le loisir de tirer à boulet rouge sur le gouvernement à travers des médias. Et bizarrement,tout ceci n’interroge pas la conscience d’Alpha Condé sur la véritable mission de ce conseiller occulte qui pas si longtemps était un mail fort du camp qui veut la fin de son régime.
    Bref, moi je me demande pourquoi; curieusement et inévitablement, que toutes les interventions de M. Tibou dans la gestions publique, mènent toutes vers un unique point: la chute d’Alpha?

    • Manzo 2 ans il y a
      Repondre

      Erratum:
      Souvent,je suis l’un des critiques les plus acharnés contre cellou et sa bande, mais là par honnêteté intellectuelle, je ne peux pas accuser cellou et sa secte de tentative de déstabilisation de la ceni.

  4. Sylla 2 ans il y a
    Repondre

    Tibou Kamara est un serpent venimeux que alpha conde’ a enrolle’ autour de son cou.
    Il croit qu’il porte un beau “collier”. Le pauvre.
    Il n’a rien compris.
    Vraiment,les karamoko de Tibou sont forts.

    • Manzo 2 ans il y a
      Repondre

      Je ne suis pas loin à penser également la même chose, malgré que je sois cartésien!
      Par ce que toutes les analyses convergent vers un seul point: l’influence de Tibou sur le président a complètement déstructuré et ôté toute logique dans la manière de gouverner d’Alpha Condé.
      Et je suis convaincu que si les choses continuent à s’empirer à cette allure, il sera le premier à sauter du navire. Car un cheval de Troie n’a d’importance que dans sa mission.

  5. lansana souare 2 ans il y a
    Repondre

    le mal de la Guinée c’est ça. Notre fameux professeur du droit Alpha Condé s’en fiche des lois et règlements guinéenne. Alpha Condé veux coute que coute sauvez sa tête et son gouvernement moribond. ça on comprend. Mais hélas un député de la république aussi vient demandé la CNI a violé la loi? Mr.le député si on veut la paix en Guinée on doit se conformer à la loi. Mr.le député tu sais que tu est sur la même voie qu’alpha Condé ?pourquoi le critiquer alors ?

  6. Guinée 2 ans il y a
    Repondre

    L’UFDG est le cancer du progrès de la Guinée

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.