Connect with us

A la Une

Centenaire de l’armistice de 1918 : à Conakry, la France rend hommage aux soldats tombés sous ses couleurs 

Le 11 Novembre de chaque année, la France rend un vibrant hommage aux soldats guinéens qui ont combattu à ses côtés lors de la première guerre mondiale. Ce dimanche, c’est le ministre d’état en charge des affaires présidentielles et de la défense nationale, Mohamed Diané qui a présidé cette cérémonie commémorative dans l’enceinte du cimetière de Boulbounet, dans la commune de Kaloum.


Des gerbes de fleurs, des hommages à l’endroit des vaillants soldats, la présence de certains anciens combattants, des discours émouvants, inspirant la paix et le courage des illustres disparus ont marqué le centenaire de l’armistice.

‘’Nous sommes là pour rendre hommage à tous ces combattants qui sont tombés au cours de la première guerre mondiale. Une guerre terrible qui a regroupé des combattants de toutes les origines, nous sommes venus pour rendre hommage à ces combattants pour dire qu’on n’oublie pas leurs souffrances et leurs honneurs pendant cette guerre. Il faut cultiver la paix, on oublie même plus les soldats guinéens qui sont tombés dans les opérations de maintien de paix et dans le processus de maintien de l’ordre en Guinée.  C’est un jour de souvenir et de mémoire pour rendre un hommage à tous les pays, que ça soit la France, l’Afrique et l’Amérique’’, a dit Dr. Mohamed Diané

Saisissant la balle au bond, l’ambassadeur de France en Guinée Jean-Marc Grosgurin a vanté les mérites de ces soldats tout en leur rendant un hommage pour que reposent en paix leurs âmes.

‘’Je remercie le ministre d’Etat chargé de la défense pour sa présence à cette cérémonie. C’est un hommage et respect pour tous ceux qui sont venus de loin, que ça soit d’Afrique, d’Amérique et du pacifique pour défendre une patrie qu’ils ne connaissaient pas forcément. Un hommage à tous ceux qui sont tombés, un hommage à ceux qui continuent de tomber pour défendre notre patrie. Un message de vigilance pour faire en sorte qu’un tel conflit, une telle horreur, une telle barbarie ne se reproduise jamais’’, a plaidé le diplomate.

Il faut rappeler que cette première guerre mondiale a coûté la vie à 18 millions de personnes qui combattaient dans les troupes françaises. Cette journée commémorative est donc instituée après la victoire de la paix en 1922. Une manière de projeter un regard sur cette guerre et de penser aux soldats tombés sous les couleurs françaises.

Mohamed Cissé

623 33 83 57

 

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter