CHAN 2021 : le Syli en demi-finale en battant le Rwanda 1-0

Print Friendly, PDF & Email

Malgré l’exclusion de Mory Kanté après un contact avec le capitaine rwandais Jacques Tuyisenge, qui sortira plus tard sur blessure, l’équipe locale de Guinée a continué de pousser pour arracher la dernière place disponible pour les demi-finales du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN Cameroun) ce dimanche en battant le Rwanda 1-0. Elle affrontera le Mali, vainqueur du Congo Brazzaville hier soir.

Le Syli National de Guinée, porté par un Morlaye Sylla en grande réussite, s’est qualifié ce 31 janvier 2020 pour les quarts de finale du CHAN au Cameroun en éliminant l’équipe du pays des mille collines sur le score de 1-0 (0-0 à la mi-temps). Les hommes de Kanfory Lappé Bangoura seront opposés aux voisins maliens dans un derby ouest-africain à ne pas manquer.

Avec cette élimination dès les quarts de finale, les joueurs rwandais, ratent l’occasion d’empocher la cagnotte de 5000 dollars us promise à chaque membre de l’effectif par les autorités de Kigali.

Morlaye Sylla, le milieu du terrain du Horoya AC a marqué l’unique but de la rencontre à la 60è minute d’un joli tir sous la barre à la suite d’un coup franc obtenu à la rentrée de la surface des buts gardés par le portier Olivier Kwzera qui écopera à l’occasion, d’un carton rouge suite à sa sortie très peu maîtrisée contre Yakhouba Barry “Gnagna”. 

La suite du match sera à l’avantage d’une équipe du Syli qui a su poser le jeu pour maîtriser de bout en bout son adversaire du jour.

Cette poursuite du parcours des poulains de Lappé Bangoura vient réconforter Mamadou Antonio Souaré,  président de la Fédération guinéenne de football dont la candidature au poste de vice- président a été rejetée par l’instance dirigeante du ballon rond en Afrique. 

Avant donc d’affronter le voisin malien le mercredi 03 février prochain, la bande au capitaine Naby Camara peut bien savourer cette deuxième qualification en demi-finale du CHAN après l’épopée 2016 de leurs aînés pour mieux préparer pourquoi pas une qualification historique en finale de la compétition. 

Bernard Leno 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.