Charles Wright aux citoyens de Dar-Es-Salam (Kindia): « la justice privée n’est plus le mode de règlement des problèmes »

Un conflit autour d’un domaine agricole dans la sous-préfecture de Madina-Oula, située à plus de 70 km de Kindia, entre le district de Sekoussoriya et celui de Dar-Es-Salam, a fait 2 morts et une dizaine de personnes blessées par balle et à l’aide des coups de machettes, selon une source hospitalière.

Hier lundi 4 juillet, le Procureur Général près la Cour d’Appel  a effectué une visite dans ces localités, accompagné du parquet de Kindia, du premier Imam, du Kountigui de la Basse Côte Elhadj Sekhouna ainsi que des autorités administratives, pour s’enquérir d’un côté de l’état de santé des blessés mais aussi  présenter les condoléances à la famille et prendre part à l’inhumation. Par la même occasion, Alphonse Charles Wright a rassuré les uns et les autres que la justice va faire son travail dans toute sa rigueur. 

Prenant la parole après l’inhumation des victimes, le Procureur Général a devant plusieurs dizaines de citoyens fait savoir qu’il éprouve un sentiment d’amertume en voyant des pères de famille partir et laisser des petits enfants derrière eux. « Il faut avoir la pierre à la place du cœur pour ne déplorer cet événement malheureux qui a endeuillé plus d’une famille. Vous avez des enfants dont l’âge varie entre 3 et 4 ans avec des pères qui n’avaient comme activité rémunératrice de revenu que l’agriculture. Le parquet général a pris l’engagement que dans cette procédure, il n’y aura pas de complaisance à l’égard de qui que ce soit. En rappel, c’est une affaire qui est pendante devant la cour suprême. Ce qui est ahurissant c’est qu’au-delà de ça ce que les autorités coutumières avaient fourni beaucoup d’efforts notamment le grand Imam de Kindia (…) C’est pour vous dire que là où la repression peut ramener le calme, nous en tant que représentant du ministère public nous demanderons tout simplement aux gens que la justice privée n’est plus le mode de règlement des problèmes », dit-il.

Pour finir, le Alphonse Charles Wright de rappeler ceci: « Je suis conscient que les 26 qui ont été interpellés sont placés sous mandat et dans les jours à venir un pool de juges  d’instruction va être mis en place pour que l’instruction puisse suivre son cours normal. A la clôture de cette information judiciaire, l’opinion sera informée par rapport à l’issue de l’instruction et éventuellement des procès  contre les personnes contre lesquelles seront retenues des charges suffisantes , laissant croire qu’ils ont participé à ces crimes odieux et  déplorables ».

Après l’enterrement des 2 pères de famille qui ont laissé respectivement 10 enfants et 12 enfants chacun, des prières et des bénédictions ont été faites pour le repos de l’âme des personnes ayant perdu la vie et pour la paix  dans la localité. 

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.