Charles Wright : « pourquoi Moussa Tiègboro a été interdit de sortir de la Guinée… »

Cité dans l’affaire « du massacre 28 septembre 2009 », l’ex-secrétaire à la présidence de la République de Guinée, chargé des Services Spéciaux, Moussa Tiegboro Camara a tenté de sortir via l’Aéroport International Ahmed Sékou Touré de Conakry avant d’être stoppé par le Parquet Général puisqu’une interdiction de toutes les personnes inculpées de sortir de la Guinée s’impose. 

À en croire le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, qui est intervenu hier lundi 5 septembre sur FIM FM dans l’émission « Mirador », la décision est venue directement de la Cour d’Appel de Conakry.

« Aujourd’hui, il y a une ordonnance de placement sous contrôle judiciaire qui interdit aux personnes inculpées de sortir du territoire. Monsieur Tiégboro se présente à l’aéroport, le Parquet Général est informé, le Parquet Général dit non, vous ne pouvez pas sortir du territoire parce que la mesure de contrôle judiciaire jusqu’à la comparution devant le tribunal criminel s’impose », a annoncé Alphonse Charles Wright, depuis Genève. Avant de rappeler que cette juridiction de jugement de second degré en Guinée est en mesure de pousser la barre très haut. Chose qui permettra de placer ce membre du CNDD en détention provisoire.

« Aujourd’hui, le Parquet est même en droit de demander la révocation de son contrôle judiciaire et de son placement en détention. Mais si le contrôle judiciaire vous interdit de sortir du pays, cette interdiction est-elle légale ou non? Je ne vais pas faire un procès en l’absence des présumés auteurs, je ne vais pas être ce ministre de la Justice qui va être complaisant de la violation de la politique pénale du gouvernement, celle de la lutte contre l’impunité » 

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.