Circulation : le ministre Bouréma Condé siffle la fin des cortèges politiques en Guinée sauf… (vidéo)

Print Friendly, PDF & Email

Dans le JT de la RTG, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation Bouréma Condé a relevé le désordre dans la circulation en Guinée, en pointant du doigt l’utilisation anarchique des cortèges dans le pays…

Chers concitoyens,

Mesdames et Messieurs

Ce message est adressé aux formations politiques, à toutes les formations politiques du pays : Mouvance, Opposition et autres tendances.

Je relève en effet, que nous ne sommes pas en période de campagne. Ceci n’exclut nullement la présence d’un leader politique ou ses représentants où que cela soit dans le pays dans le cadre de prise de contacts formels ou informels avec la base.

Cette base-là, nous le savons tous, est localisée chacune dans sa circonscription où elle est habilitée à recevoir, s’entretenir et travailler au besoin avec le leader ou ses représentants.

Les files de cortèges à l’allure carnavalesque sont propres aux périodes de campagnes électorales dont les signaux annonciateurs ne sont jamais cachés de personne parce que faisant objet de déclarations officielles.

En raison de ce qui précède, il est demandé à tous les leaders politiques  d’observer et de faire observer par leurs représentants et ce, conformément aux articles 106, 107 et 108 du Code pénal portant sur les dispositions communes aux réunions, cortèges et défilés, le principe d’interdiction des cortèges d’une localité à une autre en dehors des périodes de campagne, toutes indiquées celles-ci pour les besoins de cette cause.

Conséquemment, il est demandé à Madame et Messieurs les Gouverneurs de Région, Madame et Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les Sous-préfets, Mesdames et Messieurs les Maires des Communes Urbaines et Rurales, de veiller à la stricte application des dispositions ici mentionnées.

Je vous remercie de votre attention !

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.