Clôture du social Entrepreneurship : 12 porteurs de projets récompensés  

Print Friendly, PDF & Email

Ouvert au début du mois de juillet, le concours du social Entrepreneurship a pris fin ce mercredi 22 juillet 2020 à Conakry. Il a été initié par le Salon des Entrepreneurs de Guinée SADEN, en collaboration avec le Projet de Développement Intégré de Guinée (PDAIG), sur financement de la banque mondiale à travers la SFI. Parmi 263 projets reçus dont 53 validés, 12 ont été récompensés dans les catégories agrobusiness, éducation, culture et tourisme, transport, santé et technologie.

La faisabilité technique et le calendrier de réalisation du projet, le caractère innovant du projet, la capacité du porteur du projet à réaliser ledit projet, la viabilité financière et la durabilité du projet, son impact social, environnemental et économique, la qualité de la présentation du projet étaient entre autres critères de sélection. Chaque candidat encadré par un coach, a présenté et défendu son projet pendant 15 minutes. Au final, 12 projets innovants, en raison de deux projets par catégorie ont été retenus.

Dans son discours de clôture, le directeur général du comité d’organisation du SADEN, Sékouba Mara a exprimé toute sa joie quant à la réussite de l’événement.

« Je souhaite adresser mes sincères remerciements au nom de Madame le Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi ;

– la Directrice de la SFI et à toute son équipe
– Au Groupe de la Banque mondiale de manière Générale
– Au Coordonnateur du PDAIG et toute son équipe
pour leur soutien indéfectible tant technique que financier et leur désormais et coutumière présence aux côtés du SADEN dans le cadre des évènements dédiés aux entrepreneurs dans notre pays.

Permettez-moi aussi d’adresser mes remerciements au Comité d’Organisation. En conduisant cette initiative, le SADEN a poursuivi ses objectifs :

– de promotion des opportunités d’investissements ;
– et de lutter contre le chômage en créant des activités génératrices de revenus par le biais de l’entrepreneuriat.
– créer une plateforme de partage d’expérience, de réseautage… »
, a-t-il précisé.

Partenaire officielle du concours, la représentante pays du SFI en Guinée, Alexandre Célestin a rappelé l’objectif recherché par la Banque Mondiale en accompagnant ledit projet.

« Notre objectif premier était non seulement de promouvoir l’esprit d’entreprenariat au sein de la jeunesse guinéenne, mais également d’impulser une réflexion et de créer des plateformes d’échanges pour répondre aux problématiques créées par la pandémie de Covid-19. Au regard de la qualité des projets proposés, nous pouvons affirmer que c’est une brillante réussite. Nous avons vraiment été épatés par le niveau des porteurs de projets. Les candidats auditionnés ont fait preuve de professionnalisme, de sérieux et de rigueur dans les présentations. Je tiens à leur dire félicitation non seulement pour les efforts, mais aussi pour des projets innovants proposés. Les 12 lauréats recevront une subvention de 100 millions de francs guinéens composée d’une prime et d’un accompagnement personnalisé pour leur permettre de concrétiser leurs projets. Merci à toute l’équipe du Saden pour son professionnalisme, aux membre du jury qui ont généreusement accepté de donner leurs temps, ainsi qu’à tous de près ou de loin qui ont participé à la réalisation de ce concours », dira-t-elle.

Présidant la cérémonie de remise des satisfecits et des chèques, le Secrétaire général du ministère de l’agriculture a invité les récipiendaires à aller jusqu’au bout pour réaliser leurs projets.

« La Guinée, à l’instar des autres pays du monde durement éprouvés par la pandémie liée au Coronavirus, a su trouver des mécanismes par le biais des plans de riposte économique pour renforcer la résilience de notre propre économie, et soutenir le développement économique et social…    

Au nom de madame le Ministre de l’agriculture, nous saluons et félicitons vivement le comité du Saden pour la qualité de l’organisation, la société financière internationale ainsi que tous les autres partenaires pour la France collaboration.    

Nous invitons les heureux récipiendaires à plus de sacrifice et de courage. Sur le chemin ardu du développement d’une entreprise, qu’ils retiennent une chose : il n’est pas difficile d’être choisi, mais de réussir à faire émerger véritablement leurs entreprises », a dit M. Béavogui.

Les lauréats quant à eux, bénéficiaires d’une somme de 50 millions chacun, ont remercié le Saden pour l’initiative, avant de dire l’impact que cette somme va couvrir sur leurs activités.

Fatoumata Cissoko EFK : « Je compte mettre ce prix dans mon projet, le projet qui est de rechercher les invendus des producteurs d’ananas de la région de Kindia, et le transformer pour mettre sur le marché. »

Kaba Konaté du réseau Bora Malé, lauréat de la catégorie agrobusiness : « C’est un sentiment de fierté mais aussi une consécration pour ces acteurs à la base qui se sont inscrits dans la démarche qualité, pour nous fournir un riz de qualité. La priorité désormais pour le réseau Bora Malé est de faire une extension de ses activités. Nous existons déjà depuis 2014, nous sommes présents dans plusieurs points de vente. L’idée est de faire en sorte qu’on puisse avoir un produit compétitif en termes de qualité, de quantité, mais aussi toucher plus de ménages et plus de clients. »

Ci-dessous, les résultats par projet

Catégorie AGROBUSINESS :

Entreprises EFK & BORA MAALE

Catégorie EDUCATION :

KARAMO & M’BORE E-LEARNING

Catégorie CULTURE & TOURISME :

WALI LA BOUTIQUE ITINERANTE ET AIR GNB UN LOGEMENT DECENT

Catégorie TRANSPORT :

G-DUMPER et COLISMRAT

Catégorie SANTE :

IMATA et AFRIQCARE.

Catégorie TECHNOLOGIE :

SONTEFA KIT SOLAIRE POUR TOUS et MOONSOFT BIO DIGESTEUR

Mohamed Cissé

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.