Connect with us

Economie

CNP-G. Sékou Cissé, l’ancien président par intérim ne lâche pas prise: ‘’le congrès du 23 avril est annulé et c’est au président par intérim de convoquer un nouveau congrès qui se tiendra ce 27 août ‘’

Published

on

Au Conseil National du Patronat Guinéen (CNP-Guinée), on ne sait plus à quel saint se vouer. Pas plus tard que vendredi 19 août dernier, l’organisation patronale est venue présenter son nouveau bureau avec à sa tête Ansoumane kaba, président de la société GUITER S.A , élu lors du congrès du 23 avril dernier. Ce mardi 23 août, c’est au tour de Sékou Cissé, qui se présente comme président intérimaire de venir non seulement révoquer le nouveau bureau, mais aussi programmer un autre congrès devant élire un autre bureau.

Pour Cissé -à qui Mamadou Sylla [ancien président du CNP-Guinée] a confié l’intérimaire et l’a revoqué par la suite- une décision de justice ne reconnaît pas l’équipe de Kaba GUITER, c’est, dit-il, pourquoi un autre congrès doit être organisé. ‘’Lorsque El hadj Mamadou Sylla a compris qu’il devrait quitter la tête du CNP, il a passé la présidence à Kaba Guiter par affinité. Ce qui ne m’a pas convaincu par ce que pour moi le seul moyen d’accéder à la présidence est le congrès. Le message que je vais faire passer est que personne n’est au-dessus de la loi. L’autre partie va de violation à violation des décisions de justice. On veut aller à un congrès apaisé et transparent et la décision de justice est claire: le congrès du 23 avril est annulé et c’est au président par intérim de convoquer un nouveau congrès qui se tiendra ce 27 août ‘’, déclare entre autres M. Cissé. Et de poursuivre : ‘’M. Kaba GUITER peut présenter sa candidature pour légitimer son élection par les 25 confédérations nationales ‘’.
Maître Abass Bangoura, avocat de M. Sékou Cissé  a, quant à lui, déclaré :  » le seul représentant légal du CNP reste le président par intérim jusqu’au congrès qui élira un nouveau président « .
Quant à M. Habib Hann, l’un des vice-présidents du CNP s’est d’exprimer en ces termes :  » ça me fait de la peine de voir une telle tension au sein du CNP, ce n’est pas le rôle du patronat, de créer des conflits en interne. Alors que le rôle du patronat, c’est de conjuguer l’action commune pour défendre l’intérêt des patrons tant au niveau, tant au niveau de toute autre organisation similaire. Le patronat n’est pas une propriété, une marque de fabrique de quelqu’un comme l’a fait M. Mamadou Sylla. Le patronat a existé 8 ans avant que M. Sylla ne l’adhère. Le plus respectueux de la loi est le plus bénéficiaire de la loi.  »

‘’ C’est sur ces fonds de tensions et confusions que se tiendra un congrès le 27 août prochain pour élire un nouveau président du conseil national du patronat guinéen (CNP-G) avec l’accord des 25 fédérations patronales nationales ‘’, dira Madame Aissatou Baldé, une des vice présidentes du CNPG.

Par Sadjo Bah
+224625016669

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook