CNT: les 15 représentants de la classe politique seront désignés à temps et par consensus selon Ousmane Doré de la COPED

Print Friendly, PDF & Email

Plusieurs coalitions politiques se sont retrouvées ce jeudi, 18 novembre, à Conakry pour échanger autour du rassemblement de la classe politique, des places réservées aux partis politiques dans le conseil national de la transition (CNT) et de redéfinir le rôle de la classe politique dans la transition.
Après plusieurs heures d’échanges, les coalitions politiques ont décidé de se rassembler autour d’un certain nombres de points pour la réussite de la transition.

Docteur Ousmane Doré de la COPED


« Les coalitions présentes ont décidé de se réunir aujourd’hui autour de trois principaux thèmes. Le premier thème, c’était d’échanger sur les perspectives des uns et des autres sur les enjeux de cette transition en cours et redéfinir effectivement le rôle de la classe politique dans cette transition. Ce point a été largement débattu. Nous avons pris acte des actes posés jusqu’ici et qui vont dans le sens du rassemblement du peuple de Guinée. La classe politique a décidé d’emboiter le pas et de se rassembler pour faciliter le rassemblement même des guinéens. Le deuxième thème portait sur cette nécessité que nous avons de former aujourd’hui, un ensemble cohérent pour mettre de côté les ambitions des uns et des autres. Comprendre que cette Guinée vient de loin et que cette transition doit réussir. La réussite de cette transition incombe beaucoup à cette classe politique. Nous sommes tombés d’accord sur cette nécessité de l’union sacrée de la classe politique. Ça ne sera plus comme avant. Il s’agit aujourd’hui, d’imprimer une nouvelle dynamique qui fera que le peuple de Guinée fera confiance à sa classe politique », a expliqué Docteur Ousmane Doré, le porte-parole des coalitions politiques avant de poursuivre : « Nous allons faire ce rassemblement pour créer même un pont, un espace de dialogue avec les autorités de la transition qui ont déjà donné des orientations claires sur la nature de la transition que nous sommes entrain de mener. La classe politique va faire des propositions, des recommandations, le tout pour accompagner les autorités pour une sortie judicieuse de cette transition par l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes. Ce rassemblement a été acté et dans les prochains jours, vous aurez quelques contours de ce rassemblement mais je peux déjà vous donner la couleur. L’objectif du rassemblement est de l’étendre aux autres partis qui existent sur la scène politique guinéenne et qui ont un intérêt dans la marche de cette transition. Nous irons plus loin pour reconstituer ce qu’on appelle les forces vives de la nation. Les forces vives de la nation qui vont comprendre en plus des partis politiques, la société civile et les syndicats pour avoir une transition bien gérée, apaisée, inclusive avec des dialogues permettant à ceux qui ont des pouvoirs de décision de prendre les meilleures décisions pour le bénéfice du peuple de Guinée. Sur le troisième thème, nous nous sommes engagés à avoir un accord sur les représentants des partis politiques. La classe politique ici présente dans son ensemble s’est entendue sur un certains nombres de critères. 15 places pour 181 membres n’est pas un exercice facile, encore pour une classe politique très diverse. Ce qui était important pour nous aujourd’hui, c’est d’avoir un accord sur le mode de désignation », a-t-il ajouté.
A en croire Docteur Ousmane Doré, deux réunions sont prévues avant le jeudi, 25 novembre pour parachever la désignation des 15 représentants de la classe politique au CNT. Il soutient que les 15 représentants des partis politiques seront désignés à temps et par consensus.
A rappeler que l’ANAD, la COREDE, la CPR, la COPED et plusieurs autres coalitions politiques ont pris part à la réunion. Le RPG arc-en-ciel n’y était pas représenté.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.