CNT : les conseillers nationaux autorisent la ratification de deux importants accords de financement de la BAD

En plénière ce lundi 16 janvier 2023, les conseillers nationaux du Conseil National de la Transition (CNT), sous l’égide de leur président, Dr Dansa Kourouma, ont autorisé la ratification de deux (2) importants accords de financement de la BAD à la République de Guinée. C’était en présence des membres du gouvernement dont les ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures et la ministre du Plan et de la Coopération internationale.

Ces accords concernent le Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Electricité en Guinée (PAAEG) et le programme intégré de développement et d’adaptation au changement climatique dans le bassin du Niger (PIDACC).

Sur la quintessence desdits accords de prêt, la rapporteure générale de l’institution (CNT), Fatima Camara a tenu à préciser :

« Le Fonds Africain de Développement consent à la République de Guinée, selon les modalités et conditionnalités énoncées dans les accords, deux prêts en diverses monnaies convertibles, autre que le franc guinéen, d’un montant de total de 28,69 millions d’UC  (Unités de compte) dont 7,06 millions d’UC sur ses ressources propres, et 21,63 millions d’UC en qualité d’administrateur de crédit de la Facilité d’Appui à la Transition (FAT), afin de contribuer au financement du Projet. La durée des Prêts est de quarante (40) ans y compris un différé d’amortissement de dix (10) ans commençant à courir à la date de l’Accord de Prêt. Pendant le Différé d’amortissement, la Commission de service et la Commission d’engagement sont payables (…) Les Prêts seront amortis sur une période de trente (30) ans après l’expiration du Différé d’amortissement au taux de deux pour cent (2%) par an, de la onzième (11ème) à la vingtième (20ème) année incluse, et au taux de quatre pour cent (4%) par an par la suite, à raison de versements semestriels, égaux et consécutifs, effectués à chaque date de paiement. Le premier de ces versements sera payable à la date de paiement qui suivra immédiatement l’expiration du Différé d’amortissement. Les Commissions d’engagement payable par l’emprunteur sur le Solde des Périodes et à un taux et à zéro virgule cinq pour cent (0,5%) par an, et commenceront à courir cent vingt (120) jours après la date des accords de prêt. Les Commissions de services sont payables à une des deux dates de paiement. Les dates de paiement sont le 15 mai et 15 novembre de chaque année. Le taux de concessionnalité des prêts sont 43,24% d’éléments dont, soit 21,69 millions d’UC… »

Pour Dr Dansa Kourouma, « ces projets, programme et leurs effets induits viennent nous conforter dans la dynamique de refondation et de rectification institutionnelle engagées depuis le 05 septembre 2021 sous le leadership du Comité National du Rassemblement pour le Développement CNRD. Ils s’inscrivent dans la Vision du Président du CNRD, le Colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées.
C’est le lieu de féliciter et remercier chaleureusement notre partenaire, la Banque Africaine de Développement BAD, en raison de la diligence et la disponibilité de ses responsables à leur représentation ici à Conakry et à leur siège à Abidjan. Nous ne manquerons pas non plus de féliciter les Ministres de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures, de l’Economie et des Finances et l’ensemble des cadres de leurs départements, des efforts et l’abnégation dans la poursuite de ces projet et programme si importants dans la satisfaction d’un des besoins essentiels de nos populations, l’énergie et dans la préservation de notre environnement et écosystèmes au niveau du bassin du fleuve Niger »,
a-t-il mentionné.

A noter que la zone d’influence du projet couvre les localités situées dans les régions de la Haute Guinée (Kankan et Kérouané) et de la Guinée Forestière (Beyla et Lola).  

Kankan : Kankan Ville, Sana, Balandou, Kotě, Sanfina, Kassa, Gbonko, Diassouman, Djinè-Madina, Diamona, Djougna, Kalankalan, Morya, Koma, Baranama, Worokoro, Wo- mallen, Sansando, Tintioulen, Batè Nafadji, Bankalan, Diankana, Soumankoï et Aliamounou.

Kérouané : Kérouané Ville, Manifadou, Matenin Moridou et Banankoro.

Beyla : Beyla Ville, Gbaya, Sinko, Fouala et Malédou. LOLA: Lola Ville, Homiakoly, Kokota, Tignem Moi, Suowlakoly. Thiéta, Woroyapo, Camp, Gogota I. Gogota II, Weyakoré, Gbècké, Tokpanata, Gama Koni Koni, Balémou, Bangouéta, Kogoloué et Moita.

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.