COCAN 2025 : une mission mise en place pour rencontrer la CAF

Print Friendly, PDF & Email

Les acteurs qui interviennent au sein du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) 2025 se sont réunis ce mercredi, 11 mars au siège dudit comité dans la commune de Kaloum. Il était question d’échanger avec les délégués des Ministères concernés dans le cadre de la mise en place des directives pour la bonne organisation de la compétition que la Guinée doit abriter en 2025.

A l’issue de cette réunion, le président du comité, Sanoussy Bantama Sow, ministre des Sports a annoncé qu’une mission est déléguée pour rencontrer les dirigeants de la CAF afin d’avoir un accord-cadre pour la bonne préparation de cette rencontre sportive.

Ibrahima Blasco Barry, membre du comité, a parlé de l’intérêt de cette mission.

« Nous devons nous rendre au Caire, au siège de la confédération en vue de la signature de l’accord cadre avec l’association nationale organisatrice de la coupe des Nations. Cet accord cadre fixe les obligations de chaque partie. Si vous voulez, c’est en quelque sorte le résumé du cahier de charge qui doit nous être remis à cette occasion. Et, c’est en cela que cette réunion a été convoquée pour faire en sorte que chaque département ministériel face l’état des lieux de son potentiel et que par rapport au cahier de charge, nous ayons la possibilité d’analyser ce qu’il y a à faire et ce qui est déjà fait. Au delà des infrastructures dont nous disposons aujourd’hui, il y a toujours des normes en santé par exemple qui sont exigées par le cahier de charge. Par rapport à tout cela, nous devons examiner le cahier de charge pour voir ce qui a été fait et ce qui reste à faire », a-t-il dit.

Le président du COCAN 2025, Bantama Sow est revenu sur l’objectif de la réunion. Ajoutant que son équipe reste mobilisée et déterminée à organiser cette compétition pour la première en fois en Guinée.

« L’organisation de la coupe d’Afrique des Nations est un méga-projet qui ne peut pas être réalisé par un seul département. Il y a plusieurs départements qui sont concernés (le ministère des travaux publics, de la santé, l’hôtellerie et le tourisme, la sécurité, la télécommunication et autres). Donc, il fallait se rencontrer tous, poser le problème sur la table, et voir la responsabilité de chaque département et sa contribution dans la réalisation de ce méga-projet.

C’est un projet de développement et beaucoup de préfectures sont concernées. Donc, vous avez suivi le débat qui a été conviviale. Et, chaque ministère a reçu les directives.

Ce n’est pas le projet d’un département, c’est un projet national et chaque guinéen doit être fier qu’on a réalisé des infrastructures sportives(…) Notre rêve est de faire en sorte que demain la Guinée se retrouve parmi les grandes nations de sport où toutes les disciplines sportives peuvent faire des performances », a réitéré le ministre des sports, de la Culture et du patrimoine historique.

Présente à cette rencontre, l’honorable Zalikatou Diallo, députée à l’Assemblée nationale, a donné ses recettes pour la réussite de l’événement.

« En tant que députés à l’assemblée nationale, nous allons tout mettre en œuvre pour que les lois de finance initiale et rectificative durant toutes ces années prennent en compte de ce méga-projet. Surtout au niveau du débat d’orientation budgétaire qui précède en général les lois de finances initiales », a-t-elle promis.

Pour la tenue de cette compétition africaine en Guinée, les villes de N’zérékoré, Kankan, Labé, Kindia et Boké sont des sites cités. Plusieurs infrastructures routières et sportives sont attendues.

Mohamed Cissé

+ 224 623-33-83-57

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.