Colonel Doumbouya face à la presse : des réponses claires, précises et convaincantes !

Print Friendly, PDF & Email

🛑Par Ibrahima Sory Cissé🛑Dans une interview exclusive accordée à la presse nationale (Adèle Camara de la RTG, Moussa Moise Sylla d’Espace TV, Aboubacar Diallo de FIM FM), le président du CNRD, président de la Transition, chef de l’Etat, chef suprême des Armées, le colonel Mamadi Doumbouya a bien voulu, de façon convaincante, répondre à toutes les questions relatives à la vie de la nation. Il a d’abord expliqué pourquoi l’armée a pris ses responsabilités le 5 septembre 2021 en mettant fin au régime d’Alpha Condé. Il a évoqué entre autres la division des Guinéens sur des bases irrationnelles, la politisation de l’administration publique, les graves atteintes aux droits de l’homme, la justice aux ordres. Pour lui, il fallait donc restaurer la démocratie, redonner espoir aux Guinéens de tous les bords politiques. Parlant de la durée de la Transition qui fait l’objet de beaucoup de commentaires et d’interprétations, le locataire du palais Mohamed 5 fera comprendre que cette décision reviendra au CNT (Conseil national de la Transition), tout en rappelant qu’il n’y a pas que les politiques dans notre pays, qu’il y a d’autres composantes dont les avis doivent être pris en compte. A la communauté internationale, il demandera respectueusement d’accompagner la Guinée dans sa transition en lui apportant l’appui technique nécessaire dans des domaines spécifiques. Il soutient que pour le moment il n’y a aucune crise qui nécessiterait l’envoi d’un envoyé spécial ou d’un médiateur étranger. Les Guinéens sont suffisamment mûrs et tout à fait conscients de l’impérieuse nécessité de se parler, de se pardonner, de se donner la main et de regarder dans la même direction pour poser ensemble les bases d’un développement harmonieux et durable de leur pays particulièrement gâté par la nature mais dont les habitants continuent de vivre dans la précarité après 63 ans d’indépendance.    Pour lui donc, le problème guinéen sera résolu entre Guinéens dans la cordialité et la fraternité. Abordant la détention de l’ancien président, le professeur Alpha Condé, le nouvel homme fort du pays indiquera que la justice jouera pleinement son rôle dans cette affaire. Il a promis de ne pas s’immiscer dans les affaires qui relèvent exclusivement de la justice qui, a-t-il souligné, restera la seule boussole du CNRD pendant cette transition.  Il dira que personne n’est au-dessus de la loi et qu’il ne fera pas le travail de la justice. Contrairement à ceux qui ont mal compris et mal interprété la notion de recyclage,  le colonel-président Mamadi Doumbouya a clairement fait savoir qu’il n’y aura pas d’exclusion dans la gestion des affaires publiques. Il a par ailleurs justifié l’entrée des politiques (Ousmane Gaoual, Abé Sylla, Bill de Sam) dans le gouvernement et la mise à la retraite qui, à ses yeux, est loin d’être une punition mais plutôt un droit que chaque travailleur est appelé un jour à faire valoir pour céder la place à la jeunesse. Et à propos de la composition du CNRD qui fait fantasmer plus d’un observateur, il révélera que toutes les forces de défense et de sécurité ainsi que les paramilitaires en sont membres.
De l’avis général, le colonel Mamadi Doumbouya, à travers les réponses claires et précises qu’il a données aux journalistes au cours de cette première interview, fait désormais l’unanimité autour de sa maîtrise des dossiers brûlants du pays et se pose en leader éclairé et averti pour conduire le navire de la transition guinéenne à bon port.


 Ibrahima sory CISSE

1 Commentaire
  1. MANZO 3 semaines il y a
    Repondre

    Il faut bien être plus atteint que ce démoniaque pour le soutenir.
    Quant à toi avec ta « gueule en pleine putréfaction », si tu avais une seule once de dignité en toi, wallahi tu n’aurais jamais osé pondre autant de débilités!
    Espèce d’escro de mâlobali!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.