Colonel Ibrahima Sory Bangoura, ministre de l’Habitat : « toute obtention de terrain doit se faire dans une logique claire »

Nommé récemment à la tête du département en charge de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Colonel Ibrahima Sory Bangoura continue de sillonner les services relevant de son ministère pour s’enquérir des réalités.

En compagnie de ses proches collaborateurs, il (ministre) s’est rendu successivement ce vendredi 30 septembre 2022, à la direction du Fonds National de l’Urbanisme et de l’Habitat sis à Camayenne, dans la commune de Dixinn et au Bureau de la conservation foncière de la ville de Conakry.

Au Fonds de l’Urbanisme et de l’Habitat, c’est le Directeur général dudit service, Barry Ibrahima Djidjé qui a guidé le ministre et sa suite au niveau des différents bureaux.

« Nous avons expliqué à Monsieur le ministre les fondamentaux de notre direction. Et il nous a exhortés au travail, à la mobilisation des ressources pour le financement du logement social, de la voirie et de tous ceux concernent l’assainissement. Les difficultés sont entre guillemets énormes dont surtout la mobilisation des ressources. Parce qu’il faut qu’il ait une base solide des agents qui partent sur le terrain pour la réclamation par exemple des pénalités sur le manquement notamment dans le cadre de l’octroi des permis de construire des bâtiments. Et également, certaines ressources qui doivent revenir au niveau de l’Etat. Donc le ministre nous exhorte à faire du travail pour que toutes ces ressources-là viennent à la place qu’elles doivent venir », a-t-il expliqué.

A la conservation foncière de la ville de Conakry, le ministre et sa suite ont été éclairés sur les différentes réformes en cours. Selon le patron de ce service, Kabinet Doumbouya, la digitalisation de l’immatriculation reste le seul défi en ce moment.

« On a un seul défi qu’est la digitalisation de l’immatriculation des titres fonciers. Puisque cette digitalisation tient à cœur le président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya. Depuis qu’il est venu au pouvoir, il a tenu à ce que toute la procédure soit digitalisée. Donc aujourd’hui, on est en train de se battre pour mettre en place la plateforme de l’immatriculation des titres. Et cela est aujourd’hui chose faite », dira entre autres Kabinet Doumbouya.

Au terme de ce périple, le ministre s’est exprimé en ces termes : « D’abord, à la prise de fonction, j’ai déjà entamé une première visite de terrain où je suis allé voir les différentes réalisations du Ministère. La visite d’aujourd’hui s’inscrit dans cette logique. J’ai décidé aussi de visiter certains services qui sont en dehors du département à l’occurrence le Fonds et la Conservation foncière de Conakry. Ces services-là représentent beaucoup pour notre Ministère. Spécifiquement le Fonds de l’Habitat et la conservation, ce sont des services assiettes du département. C’est donc normal que je vienne visiter et voir comment le travail évolue, et comment cette transition se passe à leur niveau », explique-t-il.

Poursuivant, il a tenu à préciser : « Je les exhorte à beaucoup plus de travail et à beaucoup de sérieux parce qu’il faut comprendre que le problème foncier est très sensible. Il va valoir que tout citoyen qui se procure d’un domaine et qu’il ait un titre foncier, que cette personne-là soit sécurisée, qu’on ne vienne pas dire un jour non ça l’appartient pas. Ce que je demande aux citoyens, c’est que toute obtention de terrain doit se faire dans une logique claire. Et quand le citoyen a son domaine ou sa parcelle, pensez à régulariser ses documents de façon correcte », dira-t-il à l’attention des cadres de son département.

Youssouf Keita

+224 622285400      

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.