Comité de suivi : l’UFR aussi suspend sa participation

Print Friendly, PDF & Email

C’est officiel. L’Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré a annoncé samedi son retrait du comité de suivi dont les travaux ont repris depuis le 5 décembre dernier. Il rejoint ainsi le principal parti de l’opposition qui a claqué la porte en premier.

L’annonce a été faite lors de l’assemblée générale dudit parti à Matam par le vice-président Elhadj Boubacar Barry, ancien ministre.

Selon lui, « dans ce dialogue pour l’achèvement du processus électoral entamé depuis après les communales, il n’y a aucune volonté de la part de l’Etat d’aller de l’avant. Nous avons demandé de faire un point d’arrêt pour corriger toutes les anomalies, de voir de quelle manière la Ceni est organisée sur le plan technique, administratif et matériel pour les corriger. Cela pour recréer la confiance pour repartir à zéro. Mais nous avons constaté un refus manifeste de la part de Céni de corriger les anomalies immenses sur le fichier électoral”, a-t-il regretté.

Par ailleurs d’enfoncer le clou : « à partir du moment où il n’y a aucune volonté d’aller de l’avant, nous avons décidé de suspendre notre participation au dialogue jusqu’à ce qu’ils aient la volonté de répondre aux exigences des points soulevés”.

Elisa Camara 

+224654957323

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.