Commémoration : la diplomate turque en Guinée annonce la célébration de l’an 1 du coup d’Etat manqué dans son pays

Print Friendly, PDF & Email

Une cérémonie commémorative en l’honneur des victimes du coup d’Etat manqué du 15 juillet 2016 en République de Turquie sera organisée demain samedi 15 juillet dans les locaux de l’ambassade de la Turquie sis au quartier Taouyah, dans la commune de Ratoma à Conakry. L’annonce a été faite ce vendredi par la diplomate turque en Guinée, Mme Nur SAGMAN à l’occasion d’une conférence de presse.

D’entrée, elle (l’ambassadrice) a une nouvelle fois remercié et félicité les autorités guinéennes qui, selon elle, ont été solidaires du peuple turc lors de ces moments difficiles. Selon elle, le mérite de l’échec de ce coup d’Etat revient incontestablement aux populations civiles. « On peut vraiment dire que la démocratie a été protégée par les civils qui s’étaient rassemblés pour s’opposer au coup d’Etat et ça été un mouvement sans précédent. Tous les partis politiques au sein de la grande assemblée nationale turque se sont unis et dans leur déclaration du coup d’Etat manqué, ils ont émis une déclaration commune. Donc, on peut dire que la démocratie turque a fait encore une fois sa preuve », dira-t-elle.

Poursuivant, elle a tenu à mentionner : « Le 15 juillet 2016, nous avons vécu malheureusement une journée très difficile. C’était la tentative du coup d’Etat qui a été opérée par le groupe terroriste Fethulleh Gulen. Ce sont les citoyens turcs eux-mêmes qui ont sauvé la démocratie turque. Malheureusement nous avons eu 250 martyrs et plus de 2000 blessés. Nous célébrons cette journée qui est pour nous la journée de la démocratie. Donc, cette triste journée sera célébrée demain samedi ici même à la résidence de notre ambassade », a-t-elle annoncé.

Plus loin, elle a affirmé que ce qui s’est passé en Turquie il y a un an est un rappel de ce que l’organisation Fethulleh Gulen pourrait être capable de faire en Guinée. « En effet, grâce à la vigilance et la vision de son Excellence Monsieur le Président de la République, Alpha ondé, la Guinée a pu éloigner cette menace en grande partie en fermant les écoles Citadelles qui faisaient malheureusement parti de l’entreprise mondiale du groupe terroriste FETO et en confiant les jeunes élèves guinéens à la fondation Maarif qui a fondé les écoles turco-guinéennes de Maarif », a-t-elle déclaré, avant de poursuivre :

« Je dis que la menace est éloignée en grande partie car, ce groupe terroriste peut toujours se manifester aussi sous forme d’ONG ou d’entreprise. C’est pour cela que je me permets de vous conseiller d’être vigilant. La porte de cette Ambassade vous est toujours ouverte. Vous savez que maintenant la Turquie est présente en Guinée non pas seulement avec notre Ambassade, mais aussi avec les écoles Maarif, notre agence de coopération de TIKA et bien sûr la Turkish Airlines ».

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.