Commission ad-hoc chargée de la rédaction de l’avant projet de la constitution: M. Fodé Oussou, renseignez-vous avant de parler (Com. CNT)

Print Friendly, PDF & Email

Le landernau politique guinéen fonctionne au gré des polémiques et débats sensationnels qui déffrayent la chronique. Hélas, loin des sujets didactiques ou constructifs, nos acteurs politiques trouvent le malin  plaisir d’offrir à l’opinion  » des plats indigestes ».

 Sinon, comment comprendre la réaction du Dr. Fodé Oussou Fofana, l’un des vice-présidents de l’union des forces démocratiques de Guinée UFDG au sujet de la mise en place d’une commission ad oc chargée de la rédaction de l’avant projet de la constitution ! 

Dans cette réaction relayée par certains médias de la place, M. Fofana dénonce entre autres, l’absence de juristes constitutionnalites au sein de ladite commission. C’est vraiment dommage de constater une telle réaction. Pour votre information, les personnalités sont pour la plupart, des constitutionnalites de grande moralité reconnues de tous. Il s’agit de jeter un regard sur la composition de cette équipe pour s’en convaincre. 

Tenez, 

  1. Le président de la commission ad-hoc est le président de la commission constitutionnelle du conseil national de la transition,  CNT. Qui mieux que lui pour diriger une commission interne de travail sur la constitution? En plus M. Eric Thiam est magistrat et ancien membre de la commission constitutionnelle de 2010.
    1. M. Mamadi KABÀ est personne ressource mais, il fait partie des personnalités recommandées par le patron de Fodé Oussou et reconnu pour son intégrité. Ancien président de l’institution nationale indépendante des droits humains (INIDH).
    2. M.Jean paul Kotembedouno, il est aujourd’hui un des jeunes juristes les plus convoités par la classe politique à raison de ses connaissances en droit constitutionnel. Mieux, il est le Rapporteur de la commission constitutionnelle du CNT. Qui mieux que le rapporteur de la commission constitutionnelle pour être Rapporteur de la commission ad-hoc!
    3. Salia CAMARA, est le représentant de Balaie citoyen de Sékou Koundouno. Aujourd’hui Fodé Oussou fait de lui un proche de Dr Dansa Kourouma?
    4. Fatima CAMARA, rapporteur général du CNT;
    5. M. Ismaël Kabacé SAMOURA, est de la PCUD de Abrahamane SANO;
    6. M. SOREL KEITA est une personne Ressource désignée pour son combat contre le 3ème mandat;
    7. Général Abdoulaye KEITA représente les forces de sécurité au sein de la commission ad’hoc 
    8. M. Aboubacar CAMARA est le responsable de la Direction juridique et de la légistique 
    9. M. Souleymane TOURE est le secrétaire général du CNT. 
    10. M. Mory  DOUNO, est le secrétaire parlementaire et représentant des organisations de droits de l’homme.

Faut-il rappeler que Fodé Oussou a été président du groupe parlementaire des libéraux démocrates de la 8ème législature! Il est bien conscient de la procédure législative. Il sait bien qu’il est question pour le moment, d’un avant projet. Ensuite, le projet sera examiné par l’ensemble des conseillers nationaux. Avant sa vulgarisation auprès des Guinéens, seuls habilités à valider ou pas le texte par référendum tel que prévu par la charte de la transition. 

A la lumière de cette précision loin d’être exhaustive, il est évident que M. Fofana a juste voulu créer une polémique inutile dans un contexte où chaque acteur est appelé à œuvrer pour une transition inclusive et apaisée.

Cellule de Communication CNT

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.