Connect with us

Economie

Conakry : c’est parti pour les travaux du 10è forum des ministres du commerce de la ZMAO

Published

on

« Zone de Libre Echange Continentale Africaine : Opportunités et Enjeux pour les Etats Membres de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest. » C’est le thème du dixième forum des ministres du commerce de la ZMAO qui a ouvert ses portes ce mardi 10 décembre, à Conakry en présence des différentes des pays membres concernés.

Le coup d’envoi des travaux de cette rencontre a été donné par la secrétaire générale du ministère du Commerce, Aminata Kourouma qui avait à ses côtés plusieurs personnalités nationales et étrangères venues prendre part aux discussions.

Le Forum est un événement annuel organisé par l’IMAO en collaboration avec ses partenaires et se tient dans les États Membres de la ZMAO sur une base tournante. La première édition a été organisée par la Gambie en 2008, la deuxième par le Ghana en 2009, la troisième par le Nigeria en 2010, la quatrième par la Sierra Leone en 2011, la cinquième par le Ghana en 2012, la sixième par la Guinée en 2013, la septième par la Gambie en 2015, la huitième par le Liberia en 2016 et la neuvième par le Nigéria du 27 au 30 décembre 2019 et le dixième forum se tient en ce moment en Guinée du 10 au 13 décembre 2019.

L’objectif du Forum est de promouvoir la bonne gouvernance en matière de commerce, de promouvoir la facilitation des échanges pour améliorer le commerce intra-ZMAO et régional, et de renforcer la coopération et la mise en réseau entre les parties prenantes pour une intégration commerciale plus soutenue.

C’est pourquoi dans son allocution de circonstance, elle (secrétaire générale) a salué et remercié les différentes délégations de la région qui ont fait le déplacement à Conakry. « C’est également l’occasion de remercier le remarquable travail de l’IMAO et ses partenaires pour leur implication à cette réunion du comité technique annuelle organisée à base tournante entre les Etats membres de la ZMAO. La présente réunion vise à romouvoir la bonne gouvernance en matière de commerce, de promouvoir la facilitation des échanges pour améliorer le commerce intra-ZMAO et régional, et de renforcer la coopération et la mise en réseau entre les parties prenantes pour une intégration commerciale plus soutenue. J’ose donc espérer que les discussions aboutiront à l’amélioration de la facilitation des échanges dans notre sous-région », a-t-elle indiqué.

Poursuivant, elle dira que faciliter le commerce n’est pas seulement un objectif de développement, mais c’est plutôt un impératif à la croissance économique et à l’intégration sous-régionale. « A terme, cela contribuera à réduire la pauvreté et à accroître la stabilité politique. Selon les résultats des études, les obstacles au commerce freinent la croissance économique en Afrique de l’Ouest. Les barrières commerciales et les tracasseries routières font monter les prix à la consommation, en même temps qu’elles découragent les investisseurs. Ainsi, cette réunion technique est particulièrement opportune, en ce qu’il vise à promouvoir la prospérité pour la ZMAO et les atouts pour atteindre cette prospérité ne manquent pas. Dans le cas spécifique de la Guinée, la dernière mission d’évaluation de la Task-Force de la CEDEAO en 2018, a fait ressortir un nombre important de postes de contrôle, des prélèvements illicites de sommes d’argent et une attente très longue à la frontière.

En outre, le nombre réduit d’entreprises et produits d’origine guinéenne agrées au Schéma de Libéralisation des Echanges de la CEDEAO (SLEC) et les mauvais états des infrastructures physiques existantes sont entre autres, les facteurs qui limitent les potentiels de croissance du pays. 

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

 

 

 

 

 

.

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités