Conakry : le conseil économique et social clôture sa 2è session ordinaire 2018

Print Friendly, PDF & Email

Après une période d’intersession de plus de deux mois de débats en plénière et de travaux en commissions, la deuxième session ordinaire 2018 de l’assemblée plénière du conseil économique et social (CES), a été clôturée, jeudi 29 novembre à Conakry.

Dans son discours de circonstance, le président de séance, le vice-président du CES, Elhadj Ahmadou Diallo, a expliqué le contexte dans lequel se clôture cette session. Pour lui, l’institution dirigée par Hadja Rabiatou Sérah Diallo est préoccupé  par la crise que traverse la Guinée.

La deuxième session ordinaire 2018 du conseil économique et social prend fin dans un contexte de crises sociales et politiques que traverse notre pays. L’institution est préoccupée par ces différentes crises qui impactent négativement le processus de développement de notre chère patrie. Conformément à la loi organique 91/04/ CTRN du 23 décembre 1991 qui donne la latitude au conseil économique et social de s’autosaisir de sujets qui lui paraissent importants pour la vie de la nation, l’institution a traité, lors de la première session ordinaire de cette année, le thème intitulé:” les crises sociales récurrentes en Guinée”, a-t-il dit.

L’étude de ce thème par la commission en charge de l’emploi, des affaires sociales, culturelles et scientifiques, poursuit M. Diallo, “a permis au conseil économique et social de faire un diagnostic des crises et de proposer des solutions aux plus hautes autorités. Notre pays doit rompre avec le cycle de crises sous toutes ses formes et se consacrer à l’essentiel. Cela consiste à la création de conditions de vie décente pour les laborieuses populations devenues de plus en plus exigeantes, à juste raison” .

Par ailleurs, de rappeler que le conseil économique et social, en tant que maison de paix et de dialogue, en appelle donc à une prise de conscience de tous les fils et toutes les filles du pays, à un sursaut national. Tout en estimant que “nous devons privilégier l’intérêt supérieur de la nation. Aucun sacrifice n’est petit pour la cause nationale”.

Pour sa part, le ministre conseiller spécial du président de la république, chargé des relations avec les institutions constitutionnelles, Elhadj Mamadou Lamine Fofana a félicité les membres du conseil économique et social pour leur engagement en ces termes: “pour cet engagement sans équivoque de votre part, monsieur  le président de la république me charge de vous transmettre ses plus vifs remerciements et félicitations pour la contribution de qualité que vous apportez ainsi à la conduite éclairée de sa politique nationale de développement économique et social de notre pays“.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.