Conakry : Jean Dimini Tolno destitué à la tête de la coordination nationale de ‘’BEMAKISSI’’

Print Friendly, PDF & Email

En assemblée extraordinaire ce lundi, 31 août 2020, au quartier Enta SOS, dans la commune de Matoto, les membres de la coordination nationale de la structure dénommée ‘’BEMAKISSI’’ ont officiellement annoncé la destitution de leur coordinateur, Jean Dimini Tolno.

C’était en présence de plusieurs de ses membres influents dont Paul Moussa Diawara, président du Mouvement des Patriotes pour le Développement (MPD).

Dans leur déclaration qui a été rendue publique par le chargé à l’information et à la communication, Ibrahima Ouendeno, ils (membres de la coordination) estiment que leur structure est ‘’gravement mis en cause ces derniers jours par le coordinateur’’.

« En effet, la vocation de notre coordination nationale est strictement et essentiellement sociale, culturelle, communautaire fondée sur la solidarité, la fraternité, la préservation de la paix et de l’unité nationale, la promotion et le développement de notre environnement géographique, sociologique et traditionnel. C’est donc sur ces valeurs seulement que se fondent l’existence, la légitimité et la légalité de notre institution. Malheureusement, C’est avec un profond regret que nous constatons l’implication à outrance dans la politique du coordinateur national, monsieur Jean Dimini Tolno à travers des t-shirts, les affiches à son effigie, les déclarations politiques radiotélévisées parlant et s’impliquant personnellement dans l’arène politique. A propos, il n’y a pas l’ombre d’un seul doute qu’il est sorti de son rôle car, notre institution est apolitique et un patriarche ne saurait faire la politique. Il a violé son serment et il a trahit la cause. C’est pourquoi, nous, membres du bureau de la coordination nationale, les responsables à la base, les fils et filles de l’espace BEMAKISSI, décidons de la destitution de Monsieur Jean Dimini Tolno de ses fonctions de patriarche. Ordonnons au premier vice-président, Pascal Millimono d’assurer l’intérim jusqu’à l’élection d’un nouveau patriarche. »

A noter que le concerné (Jean Dimini Tolno) est souvent aperçu aux côtés Elhadj Sékhouna Soumah de Tanènè et serait farouchement opposé pour un mandat de plus en faveur du président Alpha Condé.

 

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.