Conakry : la mission conjointe exhorte les autorités à lever le dispositif sécuritaire chez Cellou

Print Friendly, PDF & Email

La mission conjointe de la CEDEAO, de l’Union Africaine et des Nations Unies conduite par le président de la commission de la CEDEAO vient d’achever son travail à Conakry. Par la voix du commissaire aux Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO, Général Francis Awagbè Béhanzin, ladite mission a rendu publique ce mardi sa déclaration conjointe dans laquelle, elle a énuméré le travail accompli.

Selon eux (missionnaires), le but de cette mission conjointe de diplomatie préventive était d’engager des discussions avec les principales parties prenantes au processus électoral, notamment les candidats à la présidentielle, le gouvernement et les principales institutions impliquées dans l’élection présidentielle pour faire baisser les tensions sociopolitiques observées après la tenue de l’élection du 18 octobre dernier.

« La mission conjointe a pris note de l’annonce des résultats provisoires par la CENI, qui attend actuellement la validation finale de la Cour Constitutionnelle, conformément aux lois électorales. La mission a en outre pris note des déclarations préliminaires faites par les missions d’observation électorale dépêchées par la CEDEAO et l’UA, qui ont constaté que l’élection s’est déroulée dans des conditions globalement satisfaisantes et de manière pacifique. Elle félicite les Guinéens pour leur participation importante à cette élection », déclarent-ils.

Plus loin, la délégation dit avoir regretté les violence postélectorales qui ont occasionné des pertes en vies humaines et des destructions de biens publics et privés.

« Elle exprime ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. La mission conjointe a aussi demandé aux autorités guinéennes de diligenter les enquêtes pour faire la lumière sur les violences afin de traduire les auteurs en justice. »

S’agissant du candidat de l’Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, « la mission conjointe a observé les dispositifs sécuritaires particuliers mis autour de la résidence du candidat de l’UFDG, ainsi que les locaux de son parti suite à sa déclaration sur les résultats de l’élection présidentielle. Elle exhorte les autorités guinéennes à lever ce dispositif dans la perspective d’un dialogue inclusif. »

Youssouf Keita

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.