Conakry : le chef de l’État inaugure le nouveau bureau régional des transports terrestres

Print Friendly, PDF & Email

Le président de la République a procédé samedi à l’inauguration du nouveau siège du bureau régional des transports terrestres de Conakry à Matam. Fruit d’un partenariat entre le gouvernement et la société DSD, une société de droit allemand spécialisé dans la production de documents sécurisés, ce nouveau bureau est construit dans le cadre du projet de réimmatriculation et d’immatriculation des véhicules et engins roulant en République de Guinée. Il s’agit d’un bâtiment R+1 dont la convention établie dispose entre autres de la fourniture des titres de transports sécurisés, la mise en place d’un système de gestion informatisé des immatriculations, la formation du personnel administratif ainsi que la construction et l’équipement de 8 bureaux régionaux des transports terrestres à Conakry, Kindia, Boké, Labé, Mamou, Kankan, Faranah et N’Zérékoré. 

Selon le directeur général du DSD (Documents Sécurisés de Guinée), Djély Mory Doumbouya, ce nouveau bureau n’a rien à envier à ceux des autres pays de la sous-région

Excellence Monsieur le président de la République, Chef de l’État, ce bâtiment flambant neuf que vous inaugurez aujourd’hui abrite des équipements informatiques de dernière génération, connectés à travers un système de gestion intégrée et hautement sécurisé, qui n’a rien à envier au système existant dans les autres pays de la sous-région. Ce système garantissant une fiabilité à toute épreuve, mettra définitivement fin à l’émission des faux titres de transport en République de Guinée et permettra aussi la sécurisation des recettes de l’État », a-t-il estimé. 

Pour le ministre d’État, ministre des transports Aboubacar Sylla, la construction de ce siège est le reflet d’une nouvelle politique de délivrance et de gestion des kits de transport par des voies numériques pour sortir de l’analogique qui a toujours caractérisé le traitement des documents de transport dans notre pays ». Ajoutant que l’acquisition des nouvelles cartes grises coûtera entre « 200 000 GNF pour un petit véhicule jusqu’à un peu plus d’un million (1 000 000) de francs guinéens pour les gros camions. Donc, il s’agit vraiment de montants bien calibrés par rapport au pouvoir d’achat des ménages, de manière à ne pas les pénaliser ». 

Dans son discours de circonstance, le président Alpha Condé a surtout mis l’accent sur un changement de comportement 

« Nous ne savons pas quel accord vous avez signé avec le partenaire pour savoir combien va coûter l’lmmatriculation. Nous attendons donc de connaître cela parce que cela n’a pas été expliqué. Vous savez, moi je suis très strict sur les contrats. Il ne sert à rien d’être dans la quatrième révolution industrielle, s’il n’y a pas un changement de comportement. Cela veut dire que personne ne peut avoir un permis de conduire s’il n’a pas 18 ans », a-t-il déclaré. 

A préciser que c’est depuis le 15 mai 2019 que les travaux de construction de ce nouveau bureau ont été lancés avant son inauguration ce 5 décembre 2020. Les opérations de délivrance sont prévues pour débuter le 04 janvier 2021 et seront étalées sur 6 mois.

Maciré Camara 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.