Conakry: le FDSI met des motos neuves à la disposition des assistants sociaux 

Pour faciliter la mobilité des assistants sociaux du Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI), la Direction Générale de ce service humanitaire de l’Etat guinéen a procédé ce mardi 22 novembre, à la remise officielle de 9 motos aux assistants sociaux. Ces machines s’ajoutent aux 33 motos déjà remises aux directeurs régionaux, préfectoraux et à certains cadres de la Direction Générale.

La cérémonie du jour a connu la présence du Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence, de la directrice générale adjointe, les cadres du FDSI et les agents bénéficiaires. 

remise officielle des motos aux assistants sociaux du FDSI

Avant de remettre officiellement les clés des engins aux assistants sociaux, le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence, Lansana Diawara, a apporté des précisions et a détaillé quelques consignes dans l’enceinte de la Cour de cette direction à Kaloum. « Ce qu’il faut préciser, c’est que ces assistants sociaux représentent la colonne vertébrale du FDSI, vu les tâches énormes qu’ils abattent au quotidien, auprès de nos concitoyens, pour aller à leur écoute, dresser les procès-verbaux (PV) , les remonter au niveau de la direction générale, prendre les malades en charge jusqu’à leur sortie dans les hôpitaux, donc c’est assez de courses. C’est le lieu de faire 2 précisions. Nous avons hérité de ces motos à notre prise de fonction. Donc, c’est des motos qui sont en stock depuis 2020. C’est le lieu de rendre hommage à nos prédécesseurs. Elles sont au nombre de 55 et à date nous avons distribué 42 motos. Les directeurs préfectoraux, régionaux et certains cadres de la Direction Générale ont également reçu des motos »

DG du FDSI Lansana Diawara

L’autre précision qu’il faut également apporter c’est que ces motos sont des outils de travail, dit-il. « C’est que les assistants sociaux, après les heures de travail, n’ont pas le droit de circuler avec ces motos. Et ça, nous veillerons, nous allons utiliser toute la technologie qu’il faut pour contrôler ces motos à distance. Sur la copie des cartes grises, c’est au nom du FDSI, ce n’est pas au nom d’un individu ou d’un cadre du FDSI. Sur la fiche des remises, chaque assistant social va signer, après votre fonction, vous rendez les motos à la Direction Générale. Cela devient un patrimoine, de la même manière que nous nous avons hérité de ces motos depuis 2020 de la même manière d’autres hériteront de ces motos jusqu’à l’amortissement dans les années prochaines », a précisé Lansana Diawara devant les bénéficiaires. 

Daaff Thierno Amadou bénéficiaire

Heureux de recevoir ce moyen de déplacement, Daaff Thierno Amadou, assistant social du Fonds de développement social et de l’indigence a tout d’abord remecié les nouvelles autorités qui ont rendu ceci possible. « Avant de commencer, je dois remercier le directeur général Lansana Diawara d’avoir pensé aux assistants sociaux et nous remercions aussi le président colonel Mamadi Doumbouya, parce que c’est lui qui a mis les fonds pour acheter ces motos. Donc, ces motos vont nous permettre de faire bien notre travail sur le terrain et ça va nous faciliter la tâche d’aller rencontrer les ménages les plus pauvres dans notre pays. Il faut oser le dire, avant on avait beaucoup de difficultés sur le terrain mais, Dieu merci ces engins font nous faciliter notre boulot », s’est réjoui ce bénéficiaire. 

Erick Michel Mara bénéficiaire

Poursuivant, Erick Michel Mara également assistant social du Fonds de développement social et de l’indigence a l’image de ses collègues exprimé sa joie avant de revenir sur ce que cela va changer dans l’exercice de son travail. « Pour le moment, j’ai une satisfaction de joie ce matin de réservoir ces motos. Parce qu’on avait du mal à se déplacer, surtout sur le terrain pour aller récupérer des PV sur le terrain pour les patients,  se rendre dans les hôpitaux, les accompagner là-bas jusqu’à chez eux pour qu’ils soient vraiment satisfaits. Nous remercions beaucoup le président, le colonel Mamadi Doumbouya et le directeur général Lansana Diawara de nous avoir permis d’avoir ces engins pour faciliter notre déplacement sur le terrain ».

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.