Conakry : le ministre Abdoulaye Yéro Baldé donne le coup d’envoi de la formation de 230 enseignants

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre du renforcement des capacités et des compétences  des étudiants  en langue française, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique avec le concours de l’ambassade de France a initié ce mercredi  21 février 2018, à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry une série de formation de 230 personnes composées des enseignants titulaires et stagiaires.

Cette cérémonie d’ouverture a connu la présence du ministre Abdoulaye Yéro Baldé accompagné de son homologue de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, les partenaires techniques et financiers et les recteurs de quelques universités publiques et privées de la place.

Cette première étape de formation qui va s’étendre pendant trois semaines regroupera des formateurs des institutions d’enseignement supérieur, des écoles normales des instituteurs qui sont composés de 200 enseignants et les enseignants stagiaires qui sont aussi nombre de 30 personnes.

A l’entame de son allocution, Jean Marc GROSGURIN, ambassadeur de France en Guinée a fait savoir que cette formation permettra d’améliorer de rehausser le niveau de 20 mille étudiants. ‘’Le renforcement en français que vous allez suivre, vous permettra d’améliorer la formation des 20 milles étudiants auxquels vous vous adressez. Ces derniers à leur tour pourront ainsi valoriser leur connaissance, notamment sur le marché du travail que ce soit en Guinée ou dans les pays francophone d’Afrique de l’ouest. Et c’est cette perspective d’insertion professionnelle des étudiants, qu’on appelle aujourd’hui l’employabilité, que l’institut français de guinée et l’institut de formation à distance ont construit un manuel pédagogique adapté à vos étudiants’’, précise-t-il.

Selon lui, ce manuel pédagogique a été conçu pour améliorer le niveau de français en partant des tâches concrètes utiles à l’étudiant. « Prendre en note un cours magistral, rédiger des fiches de lecture, construire un commentaire de texte ou une dissertation et puis présenté un ouvrage de soutenance (…) Trois objectifs ont prévalu pour la rédaction de l’ouvrage : d’abord familiarisé les étudiants avec la rigueur scientifique nécessaire aux travaux universitaires.  Deuxième objectif, aider les étudiants à acquérir les règles déontologiques qui encadrent la recherche et l’enseignement à l’université et le troisième objectif, c’est de favoriser la maitrise par les étudiants des outils et des applications numériques  indispensable aujourd’hui aux études universitaires », a ajouté le diplomate français.

De son côté, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Abdoulaye  Yéro Baldé précise que le programme de renforcement des compétences en français constitue un enjeu majeur pour le système éducatif guinéen. ‘’En effet, aux différents paliers de notre système éducatif, il se pose réellement à la fois le problème de l’appropriation d’un outil international de communication, mais également celui du maniement d’un moyen d’accès à une formation scientifique et technique  donnant accès à des opportunités d’insertion socioprofessionnelle future. C’est justement pour combler ce déficit que nous avons fait de la qualification de l’enseignement du français au sein de nos institutions d’enseignement supérieur et formation technique et professionnelle un objectif prioritaire.’’

Poursuivant, le ministre Yéro Baldé a saisi cette opportunité pour interpeller tous les acteurs impliqués pour que ce programme atteigne pleinement son objectif. ‘’Je saisi  donc la présente occasion pour interpeller solennellement tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la formation, particulièrement les enseignants et les étudiants pour que ce programme atteigne pleinement son objectif. Que chacun des partenaires et acteurs ici présents poursuive ses efforts d’accompagnement pour que l’opération qui démarre aujourd’hui puisse se déployer de manière pérenne par la suite dans nos différents établissements. Aux stagiaires, je demande la ponctualité, assiduité et beaucoup d’efforts afin d’assimiler l’usage méthodologique du manuel de haute qualité produit par une équipe de concepteurs de haut niveau’’, a-t-il interpellé.

Par ailleurs, le ministre a annoncé que les meilleurs enseignants qui auront de bons résultats rejoindront leurs postes d’enseignement. ‘’Au terme de la formation, vous serez évalués pour certifier celles et ceux parmi vous  qui auront justifié une bonne capacité à enseigner et à accompagner nos étudiants dans leur formation.  Celles et ceux qui auront de bons résultats rejoindront leurs postes d’enseignement, tel que cela vous a été communiqué. Je vous invite à être responsable’’, a conclut le ministre Yéro Baldé.

Plus loin, il a fait remarquer d’autres enseignants seront formés sur ce manuel de pédagogique pour mieux encadrer les étudiants que ça soit dans les ENI ou institution d’enseignement supérieur.

A noter que cette cérémonie de lancement a pris fin par la remise de trois exemplaires du manuel de formation aux enseignants, au ministre de l’Enseignement Supérieur et au ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation.

Yaya  Dramé

+224  628-38-05-76

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.