Conakry plongé dans le noir : grosse colère des leaders politiques…

Print Friendly, PDF & Email

Le barrage hydroélectrique de Kaléta inauguré en toute pompe à la veille de la présidentielle de 2015 est-il devenu un mirage ? Beaucoup de Guinéens pensent Oui. Une situation qui agite la cité et fait réagir les politiques. Fodé Bangoura du PUP, le député Cellou Baldé de l’UFDG et l’ancien ministre de la Communication et opposant Alhousseyni Makanéra Kaké, contactés par Mediaguinee, ont exprimé leur désolation face à cette crise de courant…

Alhousseiny Makanéra Kaké : ‘’tout le monde savait que Kaléta n’était pas la solution”           

  

 

En principe, ça veut dire seulement que ce gouvernement gère très mal les ressources. Tout le monde savait que Kaléta n’était pas la solution, c’était une solution. Mais qu’en période d’étiage, les 3 tribunes ne pouvaient pas fonctionner, même la seule tribune ne pouvait fonctionner en pleine régie. Donc, c’est l’économie réalisée pendant la saison des pluies qui devait permettre d’approvisionner les groupes thermiques pendant la période d’étiage mais comme ils (gouvernement) gèrent très mal, l’EDG a des difficultés d’approvisionnement aujourd’hui en courant”.

Fodé Bangoura, président du PUP : « ce qu’il faut pour résoudre le problème énergétique en Guinée, il faut exclure la campagne politique »

 

Nous sommes au mois de janvier, d’ailleurs les délestages intempestifs ont commencé en décembre. La période d’étiage c’est entre mars, avril et mai, avant les pluies. Mais les délestages ont commencé très tôt cette année. Je me demande techniquement ce qui se passe ? est-ce qu’on nous dit la vérité ? Est-ce qu’on est passé à côté ? Ce qu’il faut pour résoudre le problème énergétique en Guinée, il faut exclure la campagne politique, travailler techniquement pour que le Guinéen soit rassuré s’il doit avoir, comment l’avoir et quand est-ce qu’il faut l’avoir ? Mais tant qu’on essaie de faire les choses pour satisfaire politiquement ou pour essayer d’engranger des voix électorales, je pense qu’on passera à côté. Pour le moment, c’est inquiétant parce que franchement les délestages, on a crié haut et fort, que c’est résolu. Alors qu’est ce qui se passe réellement ? Pour moi ce n’est pas résolu”.

Honorable Cellou Baldé (UFDG) : ‘’Je crois que ces délestages sont entrain de traduire aujourd’hui l’échec du gouvernement en matière de politique énergétique

Aujourd’hui, le délestage dans la capitale guinéenne, pourquoi pas sur l’étendue du territoire national, parce que moi je viens de l’intérieur du pays, les préfectures aussi de Labé, de Pita, de Dalaba, de Mamou sont dans le programme de délestage. Je crois que cela est entrain de traduire aujourd’hui l’échec du gouvernement en matière de politique énergétique. Aujourd’hui, nous sommes au mois de janvier, la saison pluvieuse n’est même pas encore partie, les rivières et les fleuves sont remplies d’eau, on arrive pas à fournir correctement l’électricité aux populations. Même pour la consommation domestique, je crois que c’est quand même un aveu d’échec. J’ai suivi le compte rendu du ministre Taliby au niveau des conseils des ministres, qui dit que la Guinée doit une facture d’environ de 23 millions d’euros à ceux qui nous fournissent l’énergie thermique. Je crois qu’aujourd’hui le gouvernent doit revoir sa politique à cette matière. Et, cela dit clairement que Kaléta est un échec aujourd’hui, si le mois de décembre le gouvernement est incapable de fournir correctement 24heures/24 le courant d’électrique, ne serait-ce que la consommation domestique aux populations guinéennes, je crois, que c’est vraiment un échec“.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

  1. Sylla 3 ans il y a
    Repondre

    C’est l’échec d’Alpha Condé.
    Alpha Condé n’a pas de competence.
    Il n’est pas un monsieur très intelligent et très motivé. Il n’a aucun resultat concret.
    Je demande qu’il quitte le pouvoir en 2020 à la fin de son mandat.
    Sydia Touré va finir le travail.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.